Violents orages, quelques préconisations!

Des épisodes météorologiques relativement inquiétants se profilent à l’horizon de 26 départements français en ce 28 Juin 2014. D’une diagonale parcourant les Pyrénées jusqu’à l’Alsace en passant par le Massif Central et la Franche-Comté, les intempéries annoncées semblent porteuses de mauvaises nouvelles.

En effet, outre l’augmentation importante du débit des cours d’eaux concernés il est prévu de nombreuses chutes de grêles. Et comme toujours avec ces épisodes météorologiques : une forte baisse des températures.

Ce début d’été pourrait bien vite faire oublier le beau printemps que nous avons eu.

Mise en sécurité : l’humain avant tout.

Lorsque surviennent des épisodes d’une telle violence nous n’y sommes jamais vraiment préparés.
Nous pensons toujours que cela arrive ailleurs et pourtant !

Il serait bien dommage que pour abriter quelques pots de fleurs ou un véhicule on se mette en danger de manière trop risquée.

C’est dans cette optique qu’il est préférable, de nombreuses heures avant le déclenchement des alertes oranges voire rouges, de s’occuper de tout ce qui est matériel, tables et chaises de jardins, piscines démontables, pots de fleurs, jardinières.

Mais les choses pouvant aller très vite il est fortement conseillé au moindre coup de fort vent de rentrer chez soi et de fermer toutes les ouvertures.

Condamner les portes et fenêtres avec tous les volets possibles vous évitera de subir de potentiels bris de glace. De même si vous devez entreprendre un trajet alors que le temps devient très préoccupant il est largement conseillé de rester là où l’on se trouve, on s’épargnera ainsi de nombreux coups de stress et des prises de risques pour soi et pour les forces de sécurité qui viendraient vous secourir au besoin.

Dégâts à prévoir

Dans la traîne de gros épisodes orageux on constate trop souvent, hélas, de nombreux glissements de terrains, des rivières sorties de leurs lits qui deviennent indomptables, des toitures arrachées, des installations de tourisme de plein air (de type bungalows) soufflés…

A la veille des grandes vacances c’est tout un pan important de l’économie qui voit mis en péril son activité.

Les paysages au sortir de ces tragiques moments sont souvent apocalyptiques. Les forces de l’eau sont elles aussi dévastatrices et ce n’est qu’en préventif que nous pouvons tenter de limiter leurs dégâts. Le strict respect des plans d’urbanisme permet déjà d’empêcher des dangereuses constructions, mais cela n’est pas toujours suffisant.

L’eau emporte tout sur son passage et la dévastation des torrents en crue reste longtemps dans les mémoires.

Les dégâts liés à la grêle sont aussi importants. Elle peut en effet mettre condamner de nombreuses cultures dont dépendent les revenus annuels des agriculteurs. Dans l’épisode qui nous concerne aujourd’hui les vignerons du Beaujolais, de la Bourgogne, du Jura et de l’Alsace sont particulièrement préoccupés par ces prévisions.

En effet, après le printemps très prometteur il serait déchirant pour eux de devoir faire une croix sur cette récolte tant attendue et bichonnée. Les éleveurs ne sont pas en reste car mettre à l’abri son outil de travail est nécessaire et on peut facilement le comprendre mais là encore il convient de calculer le plus justement possible les risques que l’on prend.

L’industrie ne sera pas épargnée, du côté de Belfort-Montbéliard les parkings de sorties de chaîne des usines Peugeot pourraient subir de nombreux dégâts qui mettront à la casse des véhicules qui n’auront même pas encore trouvé d’acquéreur. Pour clore cette traine de dégâts ce sera au tour des assureurs d’entrer en piste afin de déterminer quels biens sont protégés par les polices d’assurances. C’est d’ailleurs toujours le bon moment pour vérifier sa bonne couverture en matière d’assurance !

Partager >>