Le matériel médical : une association distribue le matériel non utilisé

Dans les Hautes Pyrénées, un couple de professionnels du médical a décidé de venir en aide aux pays qui en ont vraiment besoin, mais également aux établissements de leur région, en leur fournissant le matériel médical non utilisé. Comment ce projet a-t-il été mis en place ? C’est ce que vous allez découvrir ici, dans notre article.

Un couple se bat contre le gâchis du matériel médical

Thermomètre, lit, cannes ou encore tensiomètres, ce sont des dizaines, voire des centaines d’équipements médicaux qui sont inutilisés en France. De ce constat, le couple composé d’une pharmacienne et d’un naturopathe a décidé de créer une association, permettant de récolter ce matériel non utilisé, à des fins plutôt charitables.

Comment ? En informant massivement les pharmacies, les hôpitaux, mais également les particuliers qui possèdent des équipements chez eux de ce gâchis important, qui met à mal les plus petites structures, mais également les pays défavorisés.

Une association qui a du sens

Le couple affirme aujourd’hui que le matériel médical qui sera collecté sera à 50% reversé dans les établissements et les petites structures du département des Hautes Pyrénées, qui manquent cruellement de ces équipements.

Les 50% restants seront alors envoyés dans les pays en voie de développement, et notamment les pays africains.

Le but de l’association : venir en aide localement, mais aussi au niveau mondial.

Un seul point noir : l’espace de stockage

C’est vrai, le couple met également en lumière le problème du stockage. Alors qu’il est plutôt aisé de stocker un thermomètre ou un stéthoscope, comment faire pour conserver des lits, et du matériel plus important ?

Le naturopathe et la pharmacienne sont actuellement à la recherche de partenaires, qui seront enclins à leur proposer un lieu de stockage suffisamment grand, pour permettre à ce projet d’aboutir.

Partager >>