Les drones, nouveaux facteurs de La Poste

C’est l’avenir : la livraison de courrier par l’intermédiaires de drones téléguidés pourrait bien être pour demain. La Poste est en train de tester le procédé, avant même qu’Amazon ne l’ait adopté.

Qui a dit que La Poste était une institution archaïque, en passe d’être remplacée par ses concurrents ? Les mauvaises langues pourraient bien être détrompées si le service public adoptait comme prévu le nouveau système de livraison par drones, qui est actuellement en phase de test.

Desservir les zones rurales

L’objectif, bien entendu, n’est pas d’exhiber une technologie futuriste pour le plaisir, ni de remplacer de bons vieux facteurs en chair et en os, mais bien de répondre à un besoin réel : certaines zones sont difficiles d’accès, notamment en milieu rural, et ne justifient par les efforts déployés en voiture ou à vélo par les postiers.

Le drone peut accéder sans problème aux régions montagneuses par exemple, où certains villages minuscules sont actuellement mal desservis.

Les drones, une technologie de pointe

Le modèle sélectionné pour ce service, GeoDrone, est un engin à six rotors, dont les tests se sont révélés jusqu’ici extrêmement concluants. La société Express Internationale Geopost est en charge de la phase d’évaluation, et ne semble pas inquiète.

Les drones peuvent livrer des colis allant jusqu’à des dimensions de 40x30x20 cm pour un poids de 4 kg maximum, dans une zone de livraison d’environ vingt kilomètres de rayon.

L’annonce de la Poste arrive après la déclaration d’Amazon qui se dit prêt à livrer en 30 minutes grâce à ses propres drones. Mais le site d’eCommerce n’a pas encore mis en place ce service.

Partager >>