Quand le piratage de Sony se retrouve parodié !

L’intrusion informatique de Sony a enfin été revendiquée, après plusieurs rebondissements qui lui donnent un potentiel hautement comique !

Un piratage extrêmement important

Les pirates connus sous le nom de « Guardians of Peace » depuis ce 16 décembre ont revendiqué le piratage de Sony Pictures et invitent les gros groupes de distribution de films à prendre les documents les concernant.

Jusque-là, les autorités américaines soupçonnaient la Corée du Nord d’être à l’origine de l’intrusion informatique car le pays avait demandé le retrait et le jugement du film The Interview qui ne le valorisait pas.

Avec ce piratage ce sont des milliers de giga-octets de données qui ont été dérobés et qui sont dévoilés au compte-goutte par leurs pirates, poussant la firme à demander à la presse de cesser de diffuser les documents volés.

Un drame pour Sony, un potentiel comique pour le petit et grand écran !

Étant donné l’ironie de la situation, les rebondissements et accusations changeantes, il était évident que quelqu’un y verrait le potentiel cinématographique.

Ainsi l’affaire Sony devient une parodie détournant la bande-annonce du film The Hackers pour qu’elle soit compatible.

On découvre alors des images de Seth Rogen et James Franco qui ont tout déclenché avec le film The Interview, ainsi que le squelette symbolique qui a servi aux cyber-pirates pour annoncer le piratage auprès de Sony.

Un autre visage connu apparait ironiquement dedans, celui d’Angélina Jolie qui fait partie des « victimes » de ce piratage au travers de mails divulgués dévoilant le peu d’estime qu’une des dirigeantes de Sony a d’elle.

Partager >>