CIA et torture : Dick Cheney dénonce un rapport “plein de conneries”

L’ancien vice-président Dick Cheney s’est défendu à la télévision à propos des tortures pratiquées par la CIA depuis 2001.

Le rapport publié par le Sénat cette semaine a fait l’effet d’une bombe. La CIA aurait pratiqué la torture sous l’égide des plus hautes autorités afin d’extraire des informations de leurs prisonniers. La lutte contre le terrorisme étant devenu une priorité aux USA après les attentats du 11 septembre 2001, le président George W. Bush avait autorisé ses troupes à user de la force pour parvenir à obtenir des renseignements.

Le Sénat dénonce des pratiques cruelles et inefficaces

L’élément le plus marquant du rapport délivré par le Sénat, et celui qui a achevé de mettre le feu aux poudres dans l’opinion publique, c’est l’inefficacité des méthodes employées. Simulations de noyades et d’exécution, privations de sommeil, coups et humiliations n’ont jamais mené à l’obtention d’informations stratégiques.

Dick Cheney ne se sent pas coupable

Interrogé sur Fox News, l’ancien vice-président américain Dick Cheney a jugé ce document “déplorable”. Il a assené : “Ce rapport est plein de conneries, excusez-moi. Ils n’ont pas pris la peine d’interroger les personnes clés impliquées dans ce programme.”

Il justifie ensuite l’usage de la torture qui a été faite, et qu’il assume parfaitement. “Qu’étions-nous supposer faire (avec Khaled Cheikh Mohammed, le cerveau présumé du 11-Septembre) ? L’embrasser sur les deux joues et lui demander: ‘S’il vous plaît, s’il vous plaît, dîtes-nous ce que vous savez’ ? Bien sûr que non.”

Le Président Barack Obama s’est déjà exprimé en rejetant vigoureusement les pratiques mises à jour dans le rapport. L’opinion publique jugera.

Partager >>