Réforme du congé parental : les papas favorisés

Le but aujourd’hui est de placer le père et la mère sur un même pied d’égalité. Et aujourd’hui jeudi 26 juin, l’Assemblée Nationale vote un texte permettant de partager le congé parental entre l’homme et la femme. C’est souvent au sein du domicile que les plus grandes inégalités se font ressentir, ce qui explique pourquoi cette réforme a été engagée dans le but de faire évoluer les mentalités.

Au coeur d’un projet global

Comme nous l’évoquions en préambule, le but est de pouvoir protéger la famille toujours en faisant référence à la parité, dont les effets se doivent d’être également ressentis au domicile des hommes et des femmes. Et concernant le congé parental, on pourra aujourd’hui envisager 6 mois supplémentaires s’ajoutant aux 6 mois déjà proposés, seulement si c’est l’autre parent qui en profite. Une bonne manière de faire évoluer notre conception de la famille. Les pères pourront ainsi en profiter de manière plus évidente, et l’objectif serait d’ici trois ans de quintupler le nombre de pères qui en bénéficient.

Une autre implication

Encourager l’implication du père dans l’éducation ainsi que dans le fonctionnement du foyer fait partie des objectifs considérés par ce projet de texte dont les fondements seront lus aujourd’hui à l’Assemblée Nationale.

Partager >>