De nouveaux cas de peste détectés à Madagascar

L’Organisation Mondiale de la Santé a confirmé les craintes émises depuis quelques jours. Dans un communiqué publié vendredi soir, l’OMS a confirmé que la peste a bel et bien commencé à se répandre à Madagascar. A ce jour, cette maladie a déjà causé la mort de 40 personnes. 

40 personnes ont déjà été tuées par la peste, sur 119 cas répertoriés

Madagascar subit une importante vague de peste, notifiée depuis le 4 novembre dernier. La maladie, très mortelle, se développe très rapidement. Elle a déjà causé la mort de 40 personnes, parmi 119 cas répertoriés. Un fléau inquiétant pour l’Organisation Mondiale de la Santé : » Il y a maintenant un risque d’un rapide développement de la maladie due à la haute densité de population dans la ville et aux faiblesses du système de santé », indique l’OMS, évoquant le cas d’Antananarivo.

HEALTH-SCIENCE-PLAGUE-PANDEMIC-HISTORY-FILES

L’épidémie facilitée par les mouches, résistant à l’insecticide

La propagation de la peste est facilitée par la présence des mouches, parfaitement restituantes face à l’insecticide utilisé. Les mouches transportent ainsi le virus, et la contamination se fait très rapidement. La peste, développée à l’origine chez les rats, se répand donc grâce aux mouches, favorables à l’épidémie. On parle de peste bubonique. La peste peut atteindre les poumons, et causer une pneumonie. Elle se transmet alors aisément par la toux. La forme pneumonique est moins facile à traiter que la forme bubonique, qui peut se soigner grâce à des antibiotiques. Un groupe de spécialistes s’est rendu à Madagascar, afin de lutter efficacement contre la maladie, responsable d’un très grand nombre de morts.

peste 1

 

Source: Le Journal de Montréal

Partager >>