La grippe arrive : parés pour un nouvel hiver

Chaque année, c’est la même chose : L’hiver vient. Winter is Coming, la Grippe avec. Si on a beaucoup psychoté sur Ebola, la Grippe tue beaucoup plus chaque année. Alors, nous nous permettons cette petite piqûre de rappel !

Les symptômes de la Grippe et l’incubation

Symptômes grippeFièvre, courbatures, fatigue, toux ; ce sont des états grippaux. Le virus se transmet par les « sécrétions respiratoires », c’est-à-dire les éternuements et la toux. A noter qu’il ne met que un à trois jours pour incuber. Non content de nous pourrir nos hivers, le virus de la Grippe est particulièrement contagieux. Et comme si ce mal ne suffisait pas en soi, les épidémies de Grippe sont favorisées par des hivers froids et humides. Donc : on se les gèle et on est malade. La vie est belle.

La surveillance de la Grippe

Il faut savoir que ce virus, d’apparence anodine, est étroitement surveillé. En effet, le site grippenet.fr permet de déclarer anonymement son cas de grippe. Le but était pour le réseau Sentinelles de l’Inserm de collecter ces données pour améliorer la surveillance de la Grippe et surtout, être en mesure de faire face aux épidémies.

Ainsi, l’on a pu constater que l’hiver 2013, étonnement doux, a vu un léger déclin de ce virus. 1,7 million de personnes ont consulté pour un état grippal, l’année dernière. En partant du principe qu’une grande partie des personnes se soignent toutes seules, les chercheurs estiment qu’il est raisonnable de penser que 2,5 millions Français furent touchés par la grippe en 2013.

A quoi sert la surveillance de la Grippe ?

Ce virus est un vrai fléau pour les Scientifiques. Il est toujours en mutation. Aussi, il faut toujours élaborer un nouveau vaccin. Surveiller les épidémies de Grippe en vérifiant les pics d’épidémies selon la date, la région, l’âge du patient ; permet donc aux médecins de suivre l’évolution de cette maladie et pouvoir l’appréhender au mieux.

En approfondissant les connaissances sur ce virus, la communauté de scientifiques espère améliorer leur capacité à le combattre. « Connaîs ton ennemi[…] » comme disait l’autre.

Le vaccin est-il réellement efficace ?

Vaccin GrippeOui, même s’il change chaque année, il est toujours remis « au goût du jour ». C’est-à-dire, adapté à la nouvelle mutation du virus, de façon à limiter sa capacité à infecter. On considère qu’il est important, voire vital, de faire vacciner les « personnes à risque ». Pourquoi ? Parce que leur corps n’a tout simplement plus la force de se battre et qu’il faut donc les protéger.

L’on entend par là, donc, les personnes âgées (de plus de 65 ans), mais également, les personnes souffrant de pathologies chroniques respiratoires, cardiaques, diabétiques et même les femmes enceintes ! Evidemment, toute personne souffrant d’un déficit immunitaire comme les personnes séropositives ou atteintes d’un Cancer, sont également concernées par ce vaccin. A noter que pour toutes ces catégories de patients, le vaccin est intégralement remboursé.

Vaccin contre la Grippe, compatible avec la femme enceinte ?

Oui et fortement recommandé ! Les femmes enceintes sont plus sensibles aux formes graves du virus de la Grippe. Il est donc intéressant de les sensibiliser à la question. Ce virus peut avoir de graves conséquences pour la femme, comme pour l’enfant alors en formation. Depuis 2012, il est fortement recommandé aux femmes enceintes de se faire vacciner.

Là où le bat blesse, c’est qu’il est encore aujourd’hui difficile d’évaluer si cette recommandation est réellement suivie. Dans le doute, appliquez cette règle : parlez-en avec votre médecin et/ou gynécologue.

Et côté gratuité du vaccin contre la Grippe ?

Nous le disions, l’Assurance Maladie prend à 100% en charge le coût d’un vaccin contre la Grippe à condition de rentrer « dans les clous ». Il faut donc être une personne « ciblée par les catégorisations de personnes à risques » (voir plus haut dans l’article).

Lorsque cela est possible, un courrier d’invitation au vaccin est d’ailleurs envoyé à ces personnes, accompagné d’un imprimé de prise en charge nominatif. Evidemment, pour les femmes enceintes ou les personnes n’étant pas encore « dans le fichier de l’Assurance Maladie », il est fortement conseillé de prendre rendez-vous avec le médecin traitant afin de se faire établir une prescription. En ce cas, votre médecin vous fera une prescription, assortie, elle aussi, d’un imprimé nominatif, et vous n’aurez plus qu’à retirer votre vaccin en pharmacie.

Gestes hygiène grippe

Partager >>