Thomas Vergara choque les féministes avec ses propos

En marge du procès Nabilla, les déclarations, papiers et avis fusent. Tels des charognards, chacun y va de sa petite anecdote croustillante. Aujourd’hui, au programme du feuilleton : Les Féministes Vs Thomas Vergara. Le jeune homme s’est fendu d’une déclaration malheureuse lors d’une interview, depuis, il est attaqué.

Thomas Vergara explique qu’il n’avait pas de raison de frapper Nabilla

Affaire Nabilla Thomas dans Sept à HuitCe n’est pas exactement son propos, mais c’est ainsi que les féministes ont pris sa déclaration. Interviewé dans l’émission Sept à Huit (choix discutable au regard de sa situation judiciaire, mais passons…), Thomas Vergara a tenu à se défendre concernant les accusations de violences conjugales.

«Non, c’est aberrant, je n’ai pas tapé Nabilla. Pourquoi? Elle ne m’a rien fait. Elle m’a jamais trompé et quand bien même elle m’aurait trompé, j’aurais pété un plomb, j’aurais pris mes affaires. Ça lui aurait fait plus de mal que je m’en aille plutôt que je la frappe

Aux féministes d’y voir une façon de justifier la violence conjugale. «C’est comme si certaines femmes méritaient d’être frappées», réplique Anne-Cécile Mailfert, porte-parole de l’association « Osez le féminisme. »
A trop vouloir voir des déclarations machistes dans une simple maladresse en communication, les amalgames sont vite faits. Le pauvre Thomas ne fait nullement l’apologie de la violence à l’égard des femmes, il ne dit pas non plus qu’il l’aurait frappé ; il ne fait que s’exprimer avec ses maigres moyens. Rappelons que l’on parle d’un candidat de télé-réalité, on est loin de l’élite intellectuelle capable de peser ses mots, tout de même !

Une autre polémique féministe est d’ailleurs passée inaperçue

Pour appuyer cette idée que le féminisme peut se tromper et agresser illégitimement de pauvres hommes, revenus sur une polémique que les médias ont passé sous silence. Nous parlons de l’affaire « La chemise de Matt Taylor ». Vous ne voyez pas ? C’est tout à fait normal, l’information n’a intéressé que la communauté Geek et Scientifique.

Matt Taylor, ou plutôt, le Docteur Matt Taylor, est tout simplement l’un des scientifiques chargés de l’atterrissage de Philae dans le cadre de la Mission Rosetta. Alors que cet homme est en train de célébrer une victoire professionnelle, personnelle et historique, sa chemise retient toute l’attention du Web : Oui, il y a des femmes dénudées dessus. Quel drame !

Au début, tout le monde se fend d’une petite critique sarcastique sur la mocheté du tissu. Mais, rapidement, des accusations plus graves que le mauvais goût fusent : sexisme. Emballement médiatique oblige, le Dr Taylor, profondément touché par la violence des accusations, se retrouve obligé de présenter ses excuses pour « la grande offense ». Résultats des courses : cet homme s’est vu gâché l’un des moments les plus importants de sa vie pour une histoire de chiffons. Et c’est une femme, féministe de surcroît, qui rédige ce billet.

Polémique Mission Rosetta

Partager >>