Mission Rosetta : Quand Philae va-t-il se réveiller et reprendre ses activités ?

Le petit robot Philae a été au coeur de préoccupations scientifiques la semaine dernière, lors de son atterrissage sur la comète 67P, le 13 novembre dernier. Après avoir réussi 80% des missions d’analyse qui lui ont été confiées, le petit robot est entré en phase d’hibernation, faute de lumière permettant de recharger ses batteries solaires. La question est désormais la suivante : quand Philae va-t-il pouvoir se réveiller, et reprendre ses activités d’analyse ?

Faute d’énergie solaire, Philae est entré en phase d’hibernation

L’atterrissage du petit robot Philae a été fortement médiatisé la semaine dernière. Il s’agit d’une très grande avancée scientifique, ses activités ayant permis d’analyser les propriétés de la comète 67P de façon optimale. Largué par la sonde Rosetta le 13 novembre dernier, Philae s’est posé sur la comète, après plusieurs rebonds. Il a permis aux scientifiques SONC (Science Operation and Navigation Centre) de Toulouse de disposer de données très complètes sur cette comète : composition chimique, propriétés électriques, magnétiques mais aussi mécaniques. Toutefois, les batteries de secours de Philae, fonctionnant à l’énergie solaire, n’ont pas pu être rechargées, faute de lumière disponible. Philae s’était en effet posé à l’ombre, et est de ce fait entré en phase d’hibernation.

philae rosetta 2

Un réveil possible en juillet 2015

Philae est ainsi entré en sommeil. On peut alors se questionner sur l’éventualité d’un réveil. Les scientifiques du SONC affirment qu’il sera certainement possible de réactiver Philae lorsque la comète se rapprochera d’avantage du soleil. La date la plus propice au réveil de Philae serait donc le 13 juillet 2015, puisque la comète ne sera qu’a 187 millions du soleil. Les batteries solaires de Philae pourront alors bénéficier d’assez de lumière pour permettre au robot de se réveiller. Toutefois, la « mort » de Philae est dores et déjà programmée. En août 2015, la comète se trouvera trop proche du soleil pour que Philae puisse résister à sa chaleur. Le petit robot ne résistera pas à cette proximité.

Philae Rosetta 1

Source : Journal de la Science

Partager >>