Les caprices des femmes de footballeurs démentis par la FFF

Actuellement, c’est l’effervescence à Rio avec la coupe du monde. Après quelques contestations dénonçant les conditions de vie des brésiliens par rapport à cet événement de si grande ampleur, c’est au tour des compagnes de footballeurs des Bleus de faire parler d’elles. En effet, elles ont atterri mardi 24 juin sur le sol brésilien. Parmi elles, Ludivine Sagna faisait entre autre parti du voyage. Selon Canal +, elles auraient été logées dans un hôtel quatre étoiles qui n’était pas à leurs gouts et elles auraient donc exigé de changer d’hôtel. Elles ont donc été déplacées dans un cinq étoiles, plus huppé, de Copacabana. Le voyage en avion aurait tout de même couté environ 4000 euros par personnes, trajet qui a été pris en charge par la Fédération française de football.

La Fédération française de football dément les caprices des femmes de footballeurs.

En réponse à Canal +, la FFF a très vite démenti ces informations. En effet, ce changement d’hôtel serait du à un simple « dysfonctionnement » causant des « retards regrettables ». Un changement d’hôtel a donc été organisé. La FFF s’excuses ainsi des retards occasionnés auprès des familles des joueurs.

Quoi qu’il en soit, les femmes de joueurs ont pu retrouver leur compagnon après le match France Equateur d’hier. Une journée a même été organisée à cet effet par la FFF pour permettre aux joueurs de retrouver leur famille et se reposer avant les 8èmes de finale.

Une autre rumeur explique que les compagnes désiraient simplement une chambre chacune.

Partager >>