Barack Obama : Un accord mondial contre le réchauffement climatique est possible

Barack Obama a affirmé aujourd’hui, en marge du sommet du G20, qu’un accord mondial sur le changement climatique est désormais possible, visant à réduire les émissions de carbone. Face à une assemblée, à l’Université de Queensland, le président américain a salué l’avancée des militants, dont les revendications étaient au point mort. 

L’accord Chine-Etats-Unis a montré la voie à suivre

Suite à l’annonce d’une contribution de 3 milliards de dollars, soutenue par l’ONU, Barack Obama affirme que l’accord Chine-Etats-Unis a montré la voie à suivre.  » Si la Chine et les Etats-Unis peuvent se mettre d’accord sur cela, alors il est possible de nous accorder sur ce que nous pouvons faire en ce sens ,  » a-t-il dit dans un discours en marge du sommet du G20 à Brisbane . L’ONU et les militants écologistes se réjouissent de cet engagement financier, qui permettra de faire avancer considérablement la diminution de l’émission de carbone. Cet investissement financier renforce la dynamique de changement, qui peinait à se maintenir depuis le Protocole de Kyoto en 1997.

barack obama réchauffement climatique

Un accord mondial contre le réchauffement climatique est désormais possible, selon Obama.

La question du réchauffement climatique est désormais au centre des préoccupations de la Chine. C’est devenu aussi le cas pour les Etats-Unis. Barack Obama souligne qu’un accord mondial contre le réchauffement climatique est devenu plus probable. Lors de son discours au sein de l’Université de Queensland, Barack Obama a confié avoir envie que ses petits-enfants puissent visiter la célèbre Barrière de Corail. Il est donc important de préserver le patrimoine naturel, et de lutter activement contre le réchauffement climatique. L’apport financier soutenu par l’ONU ira en ce sens, permettant à de nombreux pays de faire face aux problèmes liés au climat, comme la montée des eaux, tout en appuyant la construction d’infrastructures respectueuses de l’environnement.

President Obama departs Washington for a trip to Estonia and Wales

 

Partager >>