Amazon Premium, la vraie fausse arnaque déguisée

Cette histoire est Légion sur Internet : le problème de l’Amazon Premium. Où comment « arnaquer » le consommateur qui ne lit pas les petites lignes. Attention, c’est parfaitement légal et ce n’est pas une réelle arnaque. Disons qu’Amazon joue sur la bêtise du consommateur lambda. Mais est-ce moral ? Gros débat et explication.

Amazon Premium, qu’est-ce que c’est ?

Amazon premium livraison

Vous avez déjà dû voir ça : mettons que vous voulez commander un livre. On vous propose de le recevoir sous 3-4 jours en Colissimo classique. Jusque-là, tout va bien. Mais, juste à côté, on vous dit que « Exceptionnellement, pour tester, pour votre première fois, vous pouvez bénéficier du délai de livraison d’Amazon Premium, le tout GRATUITEMENT« .

Ce qui veut dire ? Commander le lundi midi, recevoir votre livre le mardi matin. C’est un service premium d’Amazon, nécessitant la souscription à l’offre premium. Amazon vous explique très clairement que cette première utilisation de ce service est totalement gratuite. Alors, pourquoi y a-t-il autant de personnes qui crient à « l’arnaque aux 49 euros » ?

Parce que chez Amazon, on n’est pas con, on connait sa clientèle

Amazon Premium découverteQue celui qui n’a jamais coché la case « j’accepte les conditions d’utilisation » sans même les avoir lues me jette le premier pixel à la gueule. Personne ? On est bien d’accord. Eh bien, la fameuse arnaque repose entièrement sur ça !
Le principe est donc simple : vous avez le droit à 30 jours d’essai gratuit d’Amazon Premium, au-delà, 49€ seront automatiquement prélevés sur votre compte en banque.

Il est important de noter qu’une seule commande sera gratuite. UNE SEULE. C’est ce que l’on appelle une « offre découverte« . Eh oui, Amazon part du principe (très légitime) simple que, si vous n’avez pas arrêté votre offre découverte et que vous recommandez en mode Premium (puisque toujours actif), vous êtes satisfaits du service, et donc : vous ne serez pas remboursés.

Et, partout, les gens crient à l’arnaque alors « qu’il suffisait de lire ». Ce sont bien les consommateurs qui sont dans le faux, et si la pratique peut sembler discutable, elle est légale.

Quelques exemples de réactions des con-sommateurs à cette « arnaque » :

C’est du vol de prélever sans avertir 49euros, le dernier achat était port gratuit, je ne commanderai plus sur Amazon tant que vous ne m’aurez pas restituez la somme

Je me suis fait avoir, je viens de m’en rendre compte en découvrant un retrait sur mon compte de 49€ et où j’ai mis un bon bout de temps à comprendre de quoi il s’agissait.
Je trouve scandaleux d’abuser des gens à ce point.

Moi aussi je me suis fait extorquer 49€, ce genre d’arnaque fait que je n’achèterai plus jamais sur le web;

La Palme revient à celui-ci :

Moi je me suis surtout fait avoir !
Je regrette ne pas avoir lu les conditions, ou plutôt avoir joué au malin : faire une commande premium n’engage à rien mais la seconde si !

Eh oui, on ne signe jamais bêtement un contrat, on lit avant, on réfléchit quand on consomme. Bref, on apprend à être responsable. Au lieu de lire des articles « achetez malin » ou autres « trucs et astuces pour coquinous », il faut prendre le temps de comprendre l’outil que l’on utilise.

Partager >>