Nabilla, La Jeanne d’Arc 2.0

[Chronique d’une Rédactrice en perdition, vol 4]

Voilà qui clôt cette rétrospective « Historique ». Eric Zemmour a accusé « Hélène et les Garçons » d’avoir féminisé les hommes, il a accusé les musulmans d’être à l’origine de tous les maux de la France. Bref, il joue aux intellectuels s’interrogeant sur les problèmes du Pays. Mais, dans son brûlot « Le Suicide Français », il n’a jamais parlé de Nabilla. Pourtant, je gage que cette femme est en train de détruire la République. Ou du moins notre jeunesse. Je le pense, je l’écris et je le diffuse. Il n’y a qu’à voir le Hashtag qui circule sur Twitter. Nabilla, c’est notre nouvelle Jeanne d’Arc.

Nabilla en garde à vue, les articles sont classés dans « Culture »

Et pendant ce temps, un livre se suicide.

Depuis vendredi, toute l’actualité est prise d’assaut par de nombreux articles traitant de « L’affaire Nabilla« . Vous avez le droit, depuis plus de 72h à l’historique de sa « grande carrière », à la rétrospective de ses histoires de fesses avec Thomas, à l’explication de sa grande personnalité et aux différentes pseudo-analyses sociologiques qui en découlent.

Chaque papier, chaque torchon issu d’une feuille de chou « buzzly » est automatiquement classé dans « Culture » et non plus « People ». Le Google Actualités s’y met également, nous obligeant à regarder la réalité en face : oui, pour de nombreuses personnes, Nabilla est Culte.

Nabilla : Panem et circenses

Pour ceux qui ne connaissent pas : « Pain et Jeux du Cirque ». Cette expression, très usitée à l’époque Antique, exprime pleinement cette décadence médiatique (à laquelle je prends très honteusement part). Cela signifie simplement qu’on distribue le pain pour faire taire le peuple et qu’on dévie son attention sur les jeux du cirque. Cela vous évitera de penser à la guerre qui fait rage à l’UMP, au Fillon-Gate, ou à tout autre sujet délicat de l’actualité.

Et alors que la trêve hivernale a débuté, marquant pour de nombreuses personnes, le début d’une course pour la survie, sur Twitter, les malheureux qui ont ont un QI équivalent à leur température anale, se mobilisent : #FreeNabilla. Début d’un combat pour libérer l’ancienne pucelle du Club Med !

Si cela ne tenait qu’à moi, on laisserait les Anglais brûler cette Jeanne de fortune…

Partager >>