Warcraft, le Film : Horde ou Alliance ?

Samedi, la maison est entrée en guerre. Pourtant, c’était un samedi comme un autre : ménage, travaux, chat, jeux vidéo. Comme un autre. Mais, l’exclamation de surprise de ce qui deviendra le traître m’a tiré de mon occupation momentanée : Universal Pictures a décidé de foutre la merde dans le foyer. Universal, ou le traître ? J’hésite encore. Nous apprenons, tous deux béats que deux sites viennent de se lancer. Deux sites qui nous ont faits nous regarder en chien de faïence depuis lors.

Horde ou Alliance, aux armes !

Deux noms de domaine tombent. FightForTheHorde.com et FightForTheAlliance.com. A côté de moi, de l’autre côté du bureau, le félon s’excite, il paraît qu’on doit prendre les armes. Nous sommes à un peu plus d’un an et demie de la sortie de Warcraft, le Film (6 mars 2016), et cela faisait longtemps qu’une paix relative régnait dans ce bureau.

Relative ? Depuis que chacun a affiché ses couleurs, brandissant la bannière de sa mère patrie, le sujet de l’allégeance est délicat, tabou, indésirable. Au-dessus de ma figurine de prêtre mort-vivant flotte fièrement ma bannière de la Horde. Naturellement, le parjure a honteusement accroché la nippe de l’Alliance, s’accordant parfaitement avec sa figurine d’Humain Paladin. La messe est dite depuis longtemps entre nous, nous combattons l’un contre l’autre.

Mais, et ce samedi mit un terme définitif à la fragile trêve, nous fument contraint de prendre position. Universal demande, au travers de ces deux sites, de choisir sa faction. Combattre pour la Horde donc, ou fuir avec l’Alliance. Pas question pour moi de tourner casaque. De l’autre côté du bureau, j’avise le défenseur de la Lumière qui affiche un bleu-roi insolent sur son écran. Ah, nous y voilà, donc ! D’un clic furieux, je me place directement en ennemi, et l’inonde d’insultes. Tant pis pour la paix des ménages, tant pis pour l’Amour et toutes ces conneries mièvres : La Guerre pour Azéroth a commencé.

Warcraft, Alliance, Horde ; de quoi on parle ?

Warcraft AllianceSi vous ne l’avez pas compris : Universal Picture commence à faire la promo de son film « Warcraft », l’adaptation de la célèbre licence de Blizzard. Warcraft est une série de trois jeux de stratégie en temps réel opposant, à l’origine, deux factions : La Horde et l’Alliance. L’Alliance, ce sont les gentils humains, elfes, nains, etc. qui adorent briller dans leurs armures bruyantes. Eux, ils vivent en Azéroth. La Horde, ce sont de fiers guerriers orcs, trolls, gobelins, etc. qui envahissent Azéroth, soumettent les jolis chevaliers en armure « kibrille » et ont une classe folle.

Quoi ? Je n’ai jamais dit que l’article serait objectif.

Le jeu de Blizzard proposait donc, au travers de campagnes de faire la guerre à l’autre faction. Avec l’arrivée de Warcraft 3, l’univers s’étend, le nombre de camps, de races et de personnages important explose. L’histoire prend une tournure plus épique, de façon à préparer l’arrivée du Bulldozer « World of Warcraft ». Oui, nous parlons du MMORPG (qui ne se prononce définitivement pas MEUPORG !) le plus célèbre de l’univers des jeux vidéo.

Comme souvent, l’industrie du cinéma a fini par s’intéresser au phénomène, et une adaptation est en cours. Conduite par Duncan Jones (Code Source ou encore l’excellent Moon), avec une BO qui promet, puisque signée Ramin Djawadi (Game of Thrones, Iron Man, Pacific Rim) ; Warcraft est LE film le plus attendu par la communauté de gamers. Si jusque-là « on nous disait » qu’il s’adresserait à tous : aux néophytes comme aux gros joueurs, l’arrivée de ces deux noms de domaine signe ici le début de la bataille de promo du film et, également, un très beau clin d’oeil à la communauté. Pourquoi ? Parce que depuis Warcraft 1, il existe deux types de joueurs : Ceux qui se battent (Horde) et ceux qui fuient (Alliance). En outre, ces deux sites ne sont pas les seuls cadeaux faits au public.

Warcraft dévoile enfin une partie de son casting et des images

Et là, on entre directement dans le vif du sujet. On connaissait déjà des noms, sans pour autant arriver à les associer aux personnages. On a longtemps cru que Travis Fimmel (Vikings) jouerait Arthas, un des personnages les plus emblématiques de la saga. Raté, et sur toute la ligne en plus. En réalité, le film Warcraft est le premier d’une trilogie. Il reprendra les événements de la Première Guerre, soit : ceux de Warcraft 1. Si vous connaissez le Lore, vous allez comprendre :

warcraft travis fimmel lothar

warcraft toby kebbell durotan

warcraft rob kazinsky orgrim

warcraft paula patton garona

warcraft clancy brown blackhand

warcraft ben schnetzer khadgar

warcraft ben foster medivh

En bonus, deux images qui augurent une belle adaptation (sur le plan visuel du moins), deux acteurs se sont vus en tenue et les photos ont été dévoilées. Les personnages du Roi Llane Wrynn (Père de Varian) et Orgrim Doomhammer (« Marteau du Destin » en Français, pour les sacrilèges) sont montrés, en tenue, magnifiques, sublissimes… Amazing, quoi !

warcraft roi llane

warcraft orgrim doomhammer

Quand je disais que ces tapettes de l’Alliance brillaient comme des sapins de noël au Berceau de l’Hiver ! Entre un vrai guerrier et un « palouf-ki-brille », c’est vite vu, non ?

Quelques informations techniques dévoilées sur Warcraft

(Je sais, je suis merveilleuse de vous avoir trouvé ça !)

Tout cela a été montré à l’occasion de la Blizzcon, la convention Blizzard. Outre les images ci-dessus, Duncan Jones et ses coéquipiers s’étendent davantage sur les questions d’ordre technique.

Horde et Alliance auront « le même temps de parole ». Il s’agit donc d’équilibrer le film de façon à ce que l’une ou l’autre faction ne soit pas lésée (N’est-ce pas Blizzard ?!?) et que, naturellement, le spectateur ne soit pas forcé d’adhérer au choix de la mise en scène.
Jons explique que, tout du long, ils ont cherché à s’approcher de la réalité : proposer un film réaliste au possible. Evidemment, ils ont usé de la motion capture, mais, l’idée première est de faire prendre véritablement vie à l’univers. D’après lui, le résultat est tout simplement bluffant. Naturellement, il ne va tout de même pas descendre son propre film, mais, croyez-moi : quand on a vu ses films, on peut lui faire confiance.

Quant aux premiers extraits… Eh bien, ils ont été diffusé en exclusivité à la Blizzcon. Et, pour le moment, la fuite sur Internet n’est pas au programme. Cependant, on peut raisonnablement penser que cela va arriver dans les semaines à venir. Whait and See, comme on dit.

BONUS de la mort qui tue sur le teaser de Warcraft

Parce que je suis un amour et que j’ai farfouillé sur le site JudgeHype. Un témoignage intéressant a attiré mon attention :

La cité de Hurlevent prend vie devant moi et j’ai réellement été secoué[…]. Même si les effets spéciaux méritent encore un peu de polissage, […] le choc fut bien réel. […] Lothar en armure, une attaque de griffon, des combats et des paysages, étaient impressionnantes. […]

Le teaser étant très court, genre une minute, Duncan Jones est rapidement réapparu à l’écran afin de montrer une courte scène dont les effets spéciaux étaient entièrement terminés. Celle-ci montrait Durotan et, comment vous dire, j’ai réellement été abasourdi devant la qualité du rendu. Les crocs de l’Orc, sa peau, tout était réel. Je ne sais pas si l’assistance a ressenti la même chose que moi, mais il existait une vraie émotion dans les yeux de Durotan et j’étais touché par la scène, […].

Comme vous avez pu le constater, je n’ai pas encore parlé du contenu de chaque scène. J’aurai probablement l’occasion d’y revenir, […] franchement, j’ai été bluffé.

Lire l’intégralité de son témoignage ici.

Partager >>