« Souviens-toi, souviens-toi de ce 5 de novembre…

…de ses Poudres et sa Conspiration. Souviens-toi de ce jour, souviens-t’en, à l’oubli je ne peux me résoudre(1) ». Cette phrase, que l’on retrouve dans V pour Vendetta, un Comics, puis un film ; nous sert aujourd’hui d’introduction. D’introduction à quoi ? A l’Histoire Anglaise et à ce qui s’est passé le 5 novembre 1605. Nous parlons ici de la Conspiration des Poudres. Que vous connaissiez ou non le Comics et/ou le Film, vous avez forcément déjà dû voir le masque de Guy Fawkes. Et, à une heure où de nombreuses personnes parlent de complot médiatico-politique et de soulèvement Français, il est peut-être nécessaire d’expliquer cette icône.

Il faut planter le contexte pour expliquer le 5 novembre

Henry 8

Henry VIII

Pour comprendre l’origine du masque, utilisé par de nombreuses personnes dans les manifestations et par les Anonymous, il faut remonter en 1605, dans une Angleterre Protestante depuis peu. Souvenez-vous, à l’origine, le Royaume d’Angleterre était Catholique, mais, le Roi Henry VIII (celui qui donna la légende de Barbe Bleue), décida de rompre avec Rome (pour une histoire de divorce et de femmes. Pour faire au plus simple). Se faisant, il fonda ce que l’on nomme l’Eglise Anglicane, un dérivé du Protestantisme. Nous sommes en pleine Guerre des Religions, souvenez-vous, le fameux « Massacre de la St-Barthélémy » s’est d’ailleurs déjà produit en France en 1572.

Vous vous en doutez, l’Angleterre s’est déchirée à la suite de cette Réforme et de nombreuses tentatives pour rétablir la Religion Catholique en religion d’Etat ont d’ailleurs échoué. Oui, aujourd’hui, le Royaume-Unis est toujours Protestant, pour ceux qui l’ignoraient.

Jacques 1er

Jacques 1er

La Conspiration des Poudres prend place sous le règne de Jacques Ier, qui a succédé à Elisabeth Ier, qui a elle-même succédé (non pas immédiatement et avec beaucoup de difficultés et de rebondissements) à Henry XVIII (dont elle est la fille). Sous Elisabeth, le Catholicisme est marginalisé, la fracture entre les deux Religions en est d’ailleurs que plus forte.
Lorsque Jacques Ier accède au trône, il promet de ne pas persécuter les Catholiques (faisant de lui un monarque plus tolérant et modéré qu’Elisabeth). Naturellement, cela ne suffit pas à apaiser les conflits et de nombreux Catholiques expatriés nobles ou ayant eu de hautes fonctions souhaiteraient voir l’Angleterre revenir sous le giron de Rome. Ainsi, de nombreux complots se nouent, dont la fameuse « Conspiration des Poudres ».

Que s’est-il donc passé le 5 novembre 1605 ?

Conspiration des Poudres

Gravure représentant les conspirateurs. Van de Passe.

La Conspiration des Poudres est tout simplement une tentative d’attentat à l’encontre du Roi Jacques Ier et d’une partie des Parlementaires. Organisée par un groupe Catholique, l’action prévoyait de faire sauter le Parlement le 5 novembre 1605, à l’occasion de son ouverture, en prélude à une révolte populaire visant à asseoir sur le trône la fille du Roi (âgée de 9 ans), qu’il aurait été facile de convertir au Catholicisme afin de rétablir un Etat Catholique en Angleterre.

Guy Fawkes

Guy Fawkes

Le complot est mené par Sir Robert Catesby et 12 autres personnes, dont Guy Fawkes, chargé des explosifs (son expérience militaire le rendait tout indiqué pour la tâche). Seulement, voilà, une lettre anonyme les dénonce, la conspiration est révélée, ses auteurs arrêtés.
La plupart fuiront ou se feront tuer dans la cavale, Fawkes sera retrouvé attendant sagement devant ses barils, traîné en justice, puis condamné à être pendu, traîné et écartelé.

Depuis, ce jour est célébré

Guy Fawkes Night

L’effigie de Guy Fawkes, brûlée à l’occasion d’une commémoration.

Si, dans l’immédiat, le Parlement décidera d’instaurer une nouvelle législation Catholique, et s’il faudra près de 200 ans à ceux-ci pour espérer un semblant de liberté, depuis, le 5 novembre est une date commémorée par les Anglais. Dans la nuit du 5 au 6 novembre, ils allument des feux de joie et le 5 ils tirent des feux d’artifice.

Cette date est devenue l’occasion pour les Anglais de faire une petite fête en famille, et, si aujourd’hui, bon nombre n’accordent aucune importance à l’aspect Politique et Religieux de cet événement, toute la symbolique de lutte contre l’oppression reviendra par le biais du Comics « V pour Vendetta ».

Le 5 novembre dans V pour Vendetta

V pour VendettaLe Comics prend place en Angleterre, dans les années 80. Nous sommes dans une société fictive où une Guerre Mondiale et le dérèglement climatique ont amené au pouvoir un régime totalitaire et fasciste. En 1997, en pleine terreur de ce « Gouvernement », un homme, V, se soulève.

V est un anarchiste qui porte en permanence un masque représentant Guy Fawkes. Il tente de se rebeller en multipliant les actes terroristes, les assassinats et les révélations sur les dessous peu glorieux du Parti. Le 5 novembre est un symbole, nous l’avons dit, de rébellion à l’encontre d’une oppression. Dans l’univers de V pour Vendetta, ce symbole (comme Fawkes) est utilisé par V pour sa signification première.

V pour Vendetta filmCe qu’il faut savoir : Le Comics a été créé par Alan Moore (A qui l’on doit également Watchmen) à l’époque de Margaret Thatcher, alors fortement accusée par les Anglais de pratiques déviantes rigides, voire totalitaristes. Le Comics est, à l’instar de 1984 et autres oeuvres du même genre des critiques directes de nos Etats contemporains. L’adaptation en Film, même si elle replace le contexte dans une époque plus contemporaine, et diffère sur de nombreux points, (et parle de Terrorisme et de Guerres Bactériologiques), attire l’attention du spectateur sur les ramifications qui conduisent un peuple à élire sa dictature.
 
 

La symbolique du 5 novembre dans notre culture populaire

Anonymous

Depuis le Comics, et plus encore depuis la sortie du Film, de nombreux groupes anarchistes (c’est le terme, pas une critique) reprennent l’imagerie de V pour Vendetta, plus particulièrement le masque de Guy Fawkes. Ce seront les Anonymous qui promulgueront l’utilisation du masque en signe de protestation diverse. Si, à l’origine, les Anonymous se battent essentiellement pour une plus grande liberté de l’Internet (et par la même du Monde), désormais, eux, comme Guy Fawkes sont les symboles d’une contestation grandissante de ce nouveau siècle à l’encontre du système.

Lutte contre le totalitarisme, l’autoritarisme, la l’utra-surveillance, le non-respect de la vie privée, l’abrutissement des masses ; le masque de Guy Fawkes est au 21ème siècle ce que Big Brother était au 20ème : le symbole de la liberté.

(1)Comptine populaire associée à la Guy Fawkes Night

Partager >>