Decathlon : A fond les innovations

« Decathlon, à fond la forme. » Ce slogan vous parle. Lorsqu’on évoque Decathlon, spontanément, on pense immédiatement au sport, et c’est bien normal. C’est effectivement une marque qui propose de l’équipement pour toute pratique sportive. Mais, même les plus sédentaires se fournissent parfois chez Decathlon. Pourquoi ? Parce que, depuis de nombreuses années, la firme propose des innovations technologiques qui sont devenues des références.

Decathlon Innovation Awards

Decathlon Innovation Awards 2014Si, de prime abord, on a envie de dire qu’un prix décerné par une société à ses propres produits ne compte pas, nous y mettons un bémol. Decathlon se permet, certes, depuis 2005 d’attribuer le prix de l’innovation chaque année à ses propres produits, mais, rendons à César ce qui lui appartient : ils ne le donnent pas à n’importe quoi. Au fil des années, de nombreuses nouveautés ont été ainsi récompensées. En 2005, par exemple, le Grand Prix fut remporté par la célèbre « tente 2 secondes » de Quechua. Et si l’on peut estimer que Decathlon fait preuve de complaisance en s’auto-félicitant, il faut tout de même reconnaître que cette invention a révolutionné le quotidien de toute personne faisant un minimum de camping !

Toujours dans la même cérémonie, des produits comme le « Le Cube de Domyos » (promotion 2007), vous savez, cet étrange cube qui vous permet d’avoir une salle de fitness à portée de main ; « Le Rollnet d’Artengo » (promotion 2008), un nécessaire de ping-pong portable ; et bien d’autres se sont vus portés aux nues.

Decathlon ne serait que pour les sportifs ?

Decathlon tente quechua 2 secondesNon, et c’est là qu’on salue leur génie ! Prenons l’exemple de la tente Quechua, et sans aborder (avec beaucoup d’humour noir) la question des tentes pour SDF, nous avons tous grandement remercié la firme d’avoir eu l’intelligence d’inventer un pareil matériel. Pas besoin d’être un fana du trekking pour, un jour, monter une tente. Ce qui a changé depuis l’arrivée de ce bijou ? Tout. Cette tente sait faire la différence entre « être trempé par un orage, car on monte toujours les piquets » et « ah ah ah, bandes de nuls, j’suis au chaud et au sec ! ». Et oui, c’est du vécût. Une tempête arrive ? Pas de panique, on jette la bête, elle se forme, on l’attache (une minute si on est manchot) et, hop : on regarde les autres galérer sous la pluie.

Cela dit, on vous concède, qu’avant, monter une tente, c’était du sport.

Partager >>