La Zombie Walk va-t-elle remplacer Halloween ?

A force, la Zombie Walk va devenir un marronnier ! Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Oh, une marche de personnes déguisées en Zombies. Elle a lieu un peu partout en France dans de grandes villes comme à Bordeaux, Lille, etc. Et, si elle rencontre plus de succès – ou presque – qu’Halloween, elle dérange.

Zombie Walk le nouveau phénomène plus en vogue qu’Halloween

On peut croire qu’Halloween est devenu has-been depuis le début des années 2000. Je me souviens que, petite, chaque 31 octobre, tout le monde sortait, petits et grands, déguisés pour aller faire la fête. Bon, certes, les enfants ne faisaient que chercher des bonbons, regarder la énième rediffusion des Simpsons spéciale Halloween et se couchaient tôt.
Mais les jeunes, les ados, les adultes, bref, tous ceux ayant la permission de Minuit et plus ; nous, on faisait tout autre chose ! On se déguisait aussi, mais on allait manger au restau’ avec nos costumes. Maintenant, c’est fini, maintenant, on a la Zombie Walk…

Zombie Walk Parodie

Prenons l’exemple de Bordeaux : samedi 26 octobre dernier, une Zombie Walk était organisée (comme l’année dernière) et elle a rencontré un franc succès ! D’après les chiffres, on parle tout de même de 3200 à 3500 participants. L’année précédente, la marche avait rassemblé 2000 zombies. Depuis 2010, date de la première à Bordeaux, le rendez-vous n’a de cesse de séduire. Pourquoi ? Parce qu’en parallèle, vous avez la mode du Zombie. « The Walking Dead« , la série des « 28 jours » ou encore « 28 semaines plus tard, le côté apocalypse 2012, etc.

Globalement, les gens se prennent de passion pour les zombies (certains pensent même qu’Ebola est un virus qui zombifie), tout cela parce qu’il s’agit de la catastrophe planétaire la plus probable pour la nouvelle génération. Et puis, parce que la mode est au Geek, Comics and co et que c’est une thématique extrêmement présente !

Mais, la Zombie Walk dérange aussi certaines mairies !

Par exemple, à Lille, la Zombie Walk a été interdite, car jugée « Trop dégradante pour l’image de la ville ». C’est vrai qu’une horde de zombies pacifistes, une marée humaine de gens venus faire quelque chose ensemble sans prôner la haine, c’est tellement dégradant ! Beaucoup plus qu’une famille Catholique intégriste défilant pour un retour des homosexuels au bûcher !

Et c’est là que je m’énerve : cela fait neuf ans que la Zombie Walk est organisée à Lille, neuf ans qu’il n’y a aucun incident à déplorer, et, cette année, vlan ! « Pas d’autorisation pour la marche ». Elle devait se faire le samedi 1er novembre prochain. Côté mairie, on explique : « Le 1er novembre, un samedi, il y aura un monde fou, ce n’est pas l’image qu’on veut pour la ville. C’est du loisir à titre privé, qui n’exprime aucune revendication. »

Du « loisir à titre privé » ?! Et la Gay-Pride ? (oui, je sais, le terme loisir n’est pas politiquement correct). Et la « Manif pour tous » ? Parce qu’il faut des revendications maintenant pour avoir le droit de marcher dans les rues en groupe ?

Manif Pour Tous

C’est vrai qu’ils font moins peur et donnent une meilleure image !

Côté organisateurs de la manifestation, on propose une autre date pour éviter de déranger les touristes de la Toussaint. Nouveau refus. « L’expo Sesostris [au palais des beaux-arts de Lille]draine beaucoup de monde, on ne veut pas d’une présence peu qualitative sur la place. Nous ne sommes pas désireux de ce genre de manifestation. » Explique Jacques Richir en porte-parole du liberticide façon « Chtit ».

Eh oui, messieurs-dames les zombies, vous avez le droit de payer vos impôts locaux, le droit de payer votre place de ciné pour « Bienvenue chez les Chtit », mais vous n’avez pas le droit de jouir de vos rues. Je me demande à quoi vous vous attendiez… C’est « Bienvenue CHEZ », pas « Bienvenue A ». On ne faisait que s’adresser aux touristes !

Allez, vous avez tout de même le droit de braire !

Partager >>