Le Hobbit : La Désolation de Smaug en version longue

Alors que le Hobbit 3 sort prochainement, et que Le Hobbit 2 : La Désolation de Smaug va sortir en version longue, Peter Jackson continue d’alimenter le « buzz » avec la divulgation de deux scènes inédites. Comment Jackson en est venu à prendre l’univers de Tolkien pour une machine à sous.

Le Hobbit 2, la version longue qui prête à rire

Déjà pour le Seigneur des Anneaux, Jackson nous avait gratifiés d’une version longue un poil « foutage de gueule ». Car, en plus de nous expliquer qu’il avait coupé des scènes très importantes (non, je ne vais pas les lister), il nous montrait quelques adaptations sacrilèges de son cru (oui, je parle notamment de la mort de Saroumane). Inutile de vous dire ici qu’avec l’adaptation discutable du Hobbit, Peter Jackson, prend les fans pour des jambons en promettant 25 minutes de scènes coupées, dont deux extraits vous sont dévoilés ici même !

A côté de ça, rassurez-vous, il y aura 9 heures de bonus pour expliquer comment ils ont fait le film…

Il était déjà en version longue

Et c’est l’instant où je râle : voyez, le Seigneur des Anneaux est en réalité un seul livre qui a été découpé en trois parties lors de sa publication. Effectivement, l’histoire est dense, l’écriture lourde (c’est du Tolkien), et, tout ceci nécessitait bien trois films… Ou quatre en fait.

En revanche, le Hobbit est un petit livret, pas très épais, pour les enfants. Il est d’ailleurs paru avant le Seigneur des Anneaux. Ne vous y trompez pas, l’éditeur a demandé une suite au Hobbit et non un prequel. Toujours est-il que l’adapter en trois films au lieu de deux (comme c’était initialement prévu) m’a beaucoup choqué. Pourquoi ? Parce que ça fleure bon l’usine à fric et que c’était loin d’être nécessaire. Enlevez l’histoire d’amour ridicule entre le nain et l’elfe (histoire qui n’existe pas), retirez Legolas qui ne devrait même pas y être, et, déjà, vous gagnez bien une heure voire une heure et demie.

En plus de faire intervenir des personnages non-présents dans le livre (Legolas et Frodo par exemple), il en invente un de toutes pièces (l’elfe rousse kikoolol), histoire d’ajouter une romance mièvre pleine de bons sentiments sur l’Amour véritable et la tolérance.

Le Hobbit 2 Tauriel

En conclusion, je laisse la parole à Viggo Mortensen (Aragorn) pour exprimer toute l’amertume que je ressens face à ce défun grand réalisateur qu’a été Jackson :

« Je crois que Peter est devenu comme Ridley Scott, un cinéaste industriel, […] j’étais sûr qu’il allait revenir à un film à plus petite échelle comme Créatures célestes, comme son projet sur les soldats Néo-Zélandais pendant la Première Guerre Mondiale. Mais il a fait King Kong. Et après Lovely Bones, je croyais que ça allait être son petit film. Le problème, c’est qu’il l’a tourné pour 90 millions de dollars. Il aurait dû le faire pour 15 millions. Le génie -les effets spéciaux- est sorti de la bouteille et l’a possédé. Je crois qu’il est heureux…« 

Partager >>