Microsoft se lance dans la Smartwatch

Microsoft était à la traîne sur le nouveau marché des objets connectés. Google et Apple avaient déjà présenté leurs modèles de smartwatch, désormais, Microsoft se lance également dans la course.

Le magazine Forbes assure que Microsoft devrait la dévoiler sous-peu, histoire de profiter de la vague d’achats compulsifs pour Noël. Qu’est-ce qui se murmure ? Oui, attention, ce sont des rumeurs !

Microsoft ouvre la Smartwatch à ses concurrents

microsoft smartwatch

Possible design

Tout le monde parle de sa grande autonomie supposée (on parle de deux jours) comparée au produit d’Apple ou de Google. Mais, et c’est là toute l’intelligence : Microsoft compte ouvrir sa Smartwatch aux Systèmes d’exploitation de ses Némésis.
Oui, leur produit sera compatible Androïd et iOS !

Et cela sera le seul constructeur à se positionner de la sorte. Cela fait d’ailleurs écho à leur politique concernant leurs PCs : rien n’empêche aujourd’hui d’installer un OS libre ou d’un autre concurrent (en attendant que Google se lance véritablement sur cette question pour les ordinateurs).

A côté de ça, la suite Office a fait son entrée sur IPad, développant ainsi toujours l’emprise Microsoft sur ses adversaires.

Quel intérêt pour Microsoft de s’ouvrir autant ?

Réfléchissez un instant. En installant Office sur les IPad, Microsoft dit qu’il est « ouvert d’esprit et fiable », Apple, de son côté, concède qu’Office est une bonne suite bureautique.
Comprenez « Vous voyez, nos concurrents prennent nos produits, c’est qu’ils sont bons ».

microsoft smartwatch

Autre concept design

Sur la question de l’ouverture de la Smartwatch : il suffit de prendre la même logique applicable aux pcs. Si vous permettez à chacun de pouvoir disposer à loisir d’un outil sans qu’il soit bloqué, vous devenez de facto, le choix préféré des utilisateurs.

Pourquoi ? Parce que vous leur permettez de bénéficier de votre produit en leur laissant une liberté. En gros, vous redevenez constructeur et non plus une marque qui bataille avec les autres. Naturellement, le consommateur va préférer utiliser un produit compatible avec les autres OS, quitte à installer un iOS ou Androïd, hein. Mais, Microsoft en récupérera les fruits et les parts du marché.

Attention cependant, je le répète, ce ne sont que des rumeurs et suppositions de sources anonymes !

Partager >>