Paris : Le sapin de Paul McCarthy dégonflé

 L’oeuvre de Paul McCarthy s’est dégonflée, suite à un actes malveillant commis par des vandales. Cette oeuvre, baptisée « Tree », avait été érigée il y a trois jour dans le cadre de la Foire International d’Art Contemporain, et avait suscité bien des controverses : arbre de Noël ou sex-toy ? Beaucoup on réagit à sa mise en place. L’artiste avait même été agressé. 

Paul McCarthy ne souhaite pas l’ériger de nouveau

paulmccarthyLa sculpture gonflable a été sévèrement critiquée par les passants, et les internautes. Erigée  Place Vendôme, sa forme phallique dérangeait beaucoup. Si bien que la nuit de vendredi à samedi, l’alimentation de la soufflerie qui la maintenant debout, ainsi qu’une sangle, ont été coupées par des vandales. La sculpture n’est désormais qu’une vaste nappe verte et informe, jonchant le sol. Une enquête est en cours, a affirmé la police, afin de rattraper les individus malveillants à l’origine de cette dégradation. Toutefois, Paul McCarthy n’a pas souhaité qu’elle soit regonflée.

Une oeuvre qui dérange

La mise en place de l’oeuvre éphémère, Place Vendôme, avait suscité de nombreuses controverses. En effet, passants et internautes ont immédiatement réagi lorsqu’ils ont vu cette sculpture, pouvant rappeler la forme d’un plut anal, comme le confirme l’artiste. Beaucoup ont donc critiqué l’oeuvre, comme le magasin Printemps, qui via son compte Twitter, s’est exprimé : « n plug anal géant de 24m de haut vient d’être installé place Vendôme! Place Vendôme défigurée! Paris humilié! » Par ailleurs, Paul McCarthy avait été agressé lors de l’installation de son oeuvre. Un passant mécontent lui a en effet assené trois coups au visage, hurlant que cette oeuvre n’avait pas sa place ici, avant de s’enfuir en courant. La dégradation de l’oeuvre met un point final à la discorde. Toutefois, la liberté d’expression de l’artiste s’en trouve fortement altérée, ce que déplore d’ailleurs Anne Hidalgo :  «L’art a toute sa place dans les rues de @Paris et personne ne pourra l’en chasser.», via son compte Twitter.

tree paul mccarthy

 

Partager >>