Jean-Bernard Lévy évoque son successeur chez Thalès

Le jeudi 16 octobre, lors des « T Days » à Dubaï, l’actuel PDG de Thalès, Jean-Bernard Lévy a évoqué pour la première fois la conception qu’il avait de son successeur. Il dit vouloir tout faire pour « privilégier une solution en interne ». 

Le départ « surprise » de Jean-Bernard Lévy

Jean-Bernard Lévy a annoncé mercredi dernier son départ « surprise ». Une nouvelle inattendue pour l’ensemble de l’entreprise,groupe d’électronique spécialisé dans l’aérospatial, la défense et les technologies de l’information. PDG depuis le 20 décembre 2012, Jean-Bernard Lévy a en effet annoncé son souhait de quitter le groupe. Lors des « T Days » de Thalès, à Dubaï, rassemblant les employés opérant au Moyen-Orient et en Afrique, Jean-Bernard Lévy fut accueilli par une longue standing ovation. Le PDG a alors affirmé que Thalès était revenue à ses fondamentaux, et que la croissance était repartie. Il en a également profité pour évoquer son successeur, affirmant qu’il sera choisi en interne. Il devrait rencontrer les pouvoirs publics dès son retour pour pouvoir parler de sa succession.

jblévy

Une succession sous pression

Outre l’Etat, Jean-Bernard Lévy devra également consulté Dassault Aviation, actionnaire du groupe à hauteur de 26%. Les deux groupes ont déjà rencontré des difficultés lors de leurs précédentes prises de décision. Beaucoup de membres de Thalès haussent le ton pour que le successeur de Jean-Bernard Lévy soit une personne issu groupe d’électronique et de défense.  Cela permettrait de maintenir la dynamique du plan de développement lancé par l’actuel PDG il y a un an. Autre contrainte : il faut aller vite, afin que le groupe ne connaisse aucune période de flou, comme cela avait pu arriver en 2012 et en 2009, lors des deux précédentes campagnes de nomination. Le choix devra être fait avant le 21 novembre, jour de l’assemblée générale d’EDF, durant laquelle Jean-Bernard Lévy prendra ses nouvelles fonctions.

 

jeanbernard levy

Partager >>