Les Femmes numériques à la Semaine Digitale de Bordeaux

#femmesnumeriques. Voilà ce qui fait fureur sur Twitter actuellement. Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Me suis-je dit. Ca y est ? Les hommes nous remplacent par des avatars ? Non. Même pas. Apparemment, il s’agit de la connectivité de la Femme. Sa capacité à être numérique. A être sur le Web. Oh, comme c’est comique que cela soit une femme, Rédactrice Web qui en parle… Attendez, je suis numérique moi aussi ?

Les Femmes numériques, nouveau titre en vogue

Gala, Elle, Grazia et tout autre magazine pour ovaires en folie vont adorer ! Ca fait tellement classe un titre pareil. C’est so « 2.0 ».

Mais « Femmes numériques » c’est aussi un site : www.femmesdunumerique.fr pour parler de la présence des femmes dans les métiers du numérique. Le tout, avec un desing rose évidemment. Oui, le féminisme adore se prendre les pieds dans le tapis des clichés machistes !

Mais c’est aussi, à Bordeaux, tous les 14 octobre une semaine dédiée au web à destination du grand public. Et cette année, la nouveauté 2014, c’est que la journée est consacrée entièrement aux femmes !

Parce que les femmes adorent le Web ?

Pourquoi cet engouement soudain pour la Femme et le Web ? Il est vrai que la femme est extrêmement présente sur Internet. Elle est même une actrice prenante du Web. Que cela soit en tant que consommatrice (site people, mode, etc.) ou comme entrepreneuse. Pourquoi ? Parce que de nombreuses femmes sont bloggueuses, ou sont des entrepreneuses à domicile. Ce choix leur permet d’allier pour certaines leurs études et une source de revenus, d’autres la famille et leur travail, d’autres encore (et c’est mon cas), de prouver qu’elles peuvent réussir sans diplôme.

A Bordeaux, les conférences verront notamment Elodie Rousseau qui représentera le site aufeminin.com

Et les slogans sont simples, gourmands et croquants, autant que le rose bonbon pour attirer la femelle : « osez au féminin grâce au web » ou encore « des emplois au féminin pour demain« .

Alors, tout ceci n’est fait que dans l’espoir de montrer une femme forte et affranchie ? Sous couvert de féminisme, on va verser dans le cliché en parlant « femme, aux femmes » ? C’est ça l’égalité ? Mettre un tag « Made by Women » ?

Puisque les femmes ont la parole sur le Web aujourd’hui

Et qu’elles donnent des conférences, moi aussi, je vais parler de mon métier. Figurez-vous que je suis une femme. Mais je vais casser les clichés ! J’ai 25 ans, je suis une femme et je suis Rédactrice Web en Auto-Entreprenariat :

  • Je ne fais pas ce métier parce que je fais des études
  • Je ne fais pas ce métier parce que j’ai des enfants à charge
  • Je ne tiens pas un blog mode
  • Je ne m’intéresse pas au People

 

Non.

  • J’ai fait ce métier car j’aime écrire et que je suis à côté écrivain
  • J’ai fait ce métier parce que je veux bosser dans ce que j’aime et je le fais
  • Je tiens un blog satirique où je parle de comics et de jeux vidéo
  • Et ce blog n’est même pas rose, ni violet, ni vert pomme, ni bleu turquoise léger

Je vais vous dire pourquoi les femmes aiment le Web. Parce qu’elles peuvent facilement travailler sans être recrutées sur leur IMC. Elles n’ont pas besoin d’avoir Bac+5 pour prouver qu’elles savent écrire. Elles peuvent directement le faire grâce aux métiers du Web en indépendantes.

Dernier point : parce qu’elles sont curieuses. Et vous savez quoi ? A la base, Internet était un portail de savoir. Alors elles viennent s’abreuver et contribuer à cette encyclopédie mondiale. Ok, je le dis déjà assez souvent dans mes articles : ce n’est pas toujours pour la « bonne cause ». Et je suis la première à dire qu’on s’en fout un peu de Nabilla (beaucoup ?). Mais, à côté de ça, les femmes n’écrivent pas que ça.

Et ce que je trouve dommage dans ce que j’estime être une mascarade, c’est qu’aujourd’hui, on va en faire des caisses pour montrer que « La Femme, elle aussi peut le faire ». Alors qu’en montrant une différence, on va à l’opposé du principe même du féminisme : l’égalité.

Mesdames, Mesdemoiselles actrices du Web, faites comme moi : Ne revendiquez pas votre sexe dans votre travail. Faites-le juste correctement.

Partager >>