Jennifer Lawrence : Ceux qui ont regardé ses photos sont aussi responsables

Quelques temps après le vol et la divulgation de ses photos plus que privées, l’héroïne de The Hunger Game revient sur ce scandale qu’elle qualifie d’ « agression sexuelle, de viol ». Elle aborde en effet cette atteinte à sa vie privée dans un long entretien réalisé pour le magazine Vanity Fair, dont elle fait la couverture.

Jennifer Lawrence, son intimité dévoilée au grand public

Tout part de la mauvaise intention de quelques pirates informatiques s’étant infiltré dans les outils de stockage en ligne (les « clouds ») de plusieurs célébrités américaines. Après s’être échangé les fichiers entre eux, ils décident de les rendre public. Parmi ces informations, des photos de l’actrice Jennifer Lawrence, posant nue, sont divulguées sur le net. Il s’agit de la star la plus touchée par ce scandale. Pour Jennifer Lawrence, ce geste va au delà du scandale : «ce n’est pas un scandale. C’est une agression sexuelle. C’est un viol. C’est dégoûtant. Il faut que la loi soit changée, et que nous changions. C’est pour cela que ces sites web sont responsables.». Certains sites ont également réalisé des bénéfices, en intégrant de la publicité sur les pages contenant les photos privées, ce qui suscite haine et dégout chez Jennifer Lawrence.

jennifer-lawrence

Ceux qui ont regardé ses photos ont aussi leur part de responsabilité

Toutefois, l’actrice souligne que les personnes ayant regardé ses photos sont également à blâmer, au même titre que les sites qui les ont mis en ligne. «Tous ceux qui ont regardé ces photos, vous avez commis un délit sexuel. Vous devriez vous recroqueviller de honte. Même des gens que je connais et que j’aime disent « Oh ouais, j’ai regardé les photos ». Je ne veux pas m’énerver mais en même temps, je me dis dans ma tête: « Je ne vous ai p jenniferlawrenceas dit que vous pouviez regarder mon corps nu. »»

 

Partager >>