La réponse du Mouvement des Jeunes Socialistes à la Manif Pour Tous vivement critiquée

Hier, huit mois après le premier défilé, les partisans de la « Manif pour Tous » se sont de nouveau retrouvés dans les rues de Paris et de Bordeaux, afin de lutter contre la politique de « destruction de la famille » que mène selon eux le gouvernement. Parallèlement, les Jeunes Socialistes ont lancé une campagne choc en réponse aux revendications des manifestants. Une série d’affiches a donc été publiée, affirmant que le viol et la violence pouvaient être contrés par l’apprentissage de l’égalité à l’école.

Une campagne choc, visant à réduire les stéréotypes

Cette campagne vient contrer les idées véhiculées par les participants à la Manif Pour Tous, luttant notamment contre la théorie des genres. Le Mouvement des Jeunes Socialistes a en effet publié une série de photographies « choc », diffusé via Twitter. Cette campagne vise à promouvoir l’égalité à l’école et à lutter contre les stéréotypes. Les clichés mettent en scène la violence conjugale, le viol et l’homophobie qui selon eux pourrait être empêches par l’apprentissage de l’égalité des sexes à l’école. Chacune de ces affiches étaient accompagnée du hashtag #ouiàlégalité et de la légende « Non à la manif des réacs », ciblant directement la Manif pour tous.

campagne choc MJS

La campagne du MJS vivement critiquée

Toutefois, dès leur diffusion, ces photos ont fait l’objet de critiques virulentes. Moquées, raillées et détournées, parfois même au sein du parti socialiste. Le député PS du Nord-Pas-de-Calais, Nicolas Bays, trouve cette campagne « inappropriée, et dérangeante ».

De nombreuses moqueries commencent à fuser sur le Web. Les affiches sont jugées impertinentes, manquant de sérieux. Aurore Berger, de l’UMP, a fait le commentaire suivant a travers un tweet : « Les jeunes socialistes comment ça va au pays des licornes, des elfes et de la conscience politique zéro ? ». L’extrême droite a également vivement réagi, ces affiches ayant été  critiquées par Julien Rochedy, patron du Front National de la Jeunesse: « Encore une campagne très intelligente des Jeunes Socialistes sans doute inspirée par de la bonne beu ou du bon shit ».

Enfin, une série de clichés détournés a rapidement été diffusée sur le Web :

parodie campagne MJS

 

Partager >>