Nuit Blanche 2014 : Retour sur la treizième édition parisienne

Organisée à Paris pendant la nuit du 4 au 5 octobre, la treizième édition de la Nuit Blanche a permis à une cinquantaine d’artistes internationaux de transformer la capitale et ses monuments en un véritable lieu de performance. L’occasion pour les parisiens et les visiteurs de découvrir la ville by night, en parcourant les 6 parcours de randonnées artistiques proposés cette nuit-là.

La Nuit Blanche 2014 : un programme riche et intense

Organisée sous la houlette de José-Manuel Gonçalvès, directeur du Centquatre et nouveau responsable de l’événement, la Nuit Blanche a permis aux visiteurs de profiter de pas moins de 150 événements, jalonnant 6 parcours artistiques. Da la rive gauche au centre, les visiteurs ont pu profiter gratuitement des performances en plein air, mêlant installations et performances artistiques, danse, funambules et expositions. Une atmosphère marquée par le Street Art a animé Paris le temps de cette nuit particulière.

Nuit blanche 2014

La Halle Freyssinet a désormais un niveau visage, ses alcôves ayant été transformées en une fresque géante par une dizaine de street artistes. De nombreux musées ont également participé à l’événement, proposant une visite nocturne dans une ambiance festive et chaleureuse. L’Hôtel des Ventes Drouot a par exemple ouvert ses portes, afin de présenter au public le principe de ses ventes d’art, mettant en avant le rôle des commissaires priseurs. Ce fut pour beaucoup l’occasion de découvrir la ville sous un nouveau jour, le temps d’une nuit. De nombreuses œuvres sont toujours visibles, ou seront exposées du 22 au 26 octobre à la FIAC 2014. De plus, les œuvres urbaines, telles que les fresques murales réalisées pendant la nuit, ne seront pas détruites, afin de profiter encore un peu de cet art éphémère.

Une nuit blanche festive et conviviale

Les visiteurs ont pu profiter des animations jusqu’au matin, la fluidité des visites ayant été facilitée par la participation de la RATP, qui a maintenu le fonctionnement de son réseau tout au long de la nuit. Ce dispositif a permis aux visiteurs de passer rapidement d’un parcours à l’autre, et de découvrir ainsi toutes les performances proposées.

Nuit blanche 2014

Outre le transport, tout était prévu pour passer un moment agréable et festif. De nombreux restaurants et food trucks parisiens sont restés ouverts plus tardivement pour l’occasion. De quoi se restaurer facilement entre deux visites, ou après avoir longuement dansé au bal populaire ayant eu lieu pendant la nuit.

Partager >>