Not in my name: la mobilisation des musulmans contre le terrorisme

Parti de Grande-Bretagne il y a quelques jours en réponse à la menace terroriste véhiculée par l’Etat Islamique, le phénomène « Not in my name » littéralement « Pas en mon nom » s’est propagé comme une trainée de poudre à travers le monde.

Not in my name: la mobilisation des musulmans contre le terrorisme

Not in my name: un mouvement originaire de Grande-Bretagne

Tout a commencé le 10 septembre suite à la diffusion d’une vidéo mettant en scène dix musulmans britanniques dénonçant les récents actes terroristes perpétrés par l’Etat Islamique (EI).

C’est en réponse à cette vidéo diffusée par la fondation Active Change qui lutte contre l’extrémisme, que plusieurs jeunes britanniques ont pris l’initiative de crier, à leur tour, haut et fort, leur rejet des actes perpétrés par l’EI en postant sur les réseaux sociaux des photos d’eux tenant une pancarte sur laquelle on peut lire « Not in my name ».

Not in my name: un mouvement originaire de Grande-Bretagne

#NotInMyName: aucun réseau social n’est épargné

Très vite relayé sur Twitter grâce au hashtag #NotInMyName, le mouvement qui prend peu à peu la forme d’une véritable campagne touche de plus en plus de pays à travers le monde. Les musulmans n’hésitent plus à dénoncer la propagande des djihadistes de l’EI ainsi que les assassinats de ressortissants occidentaux qu’ils ont perpétré ces dernières semaines qui ternissent leur religion.

La jeune communauté musulmane ne se reconnaît pas dans les actes de l’EI et compte bien se faire entendre pour mettre fin à la stigmatisation dont elle est victime.

#NotInMyName: aucun réseau social n'est épargné

Tous les musulmans ne sont pas djihadistes, loin s’en faut et les musulmans modérés sont prêts à tout pour mettre un terme aux amalgames entre islam et extrémisme religieux.

Partager >>