Intrusion dans la Maison Blanche, évacuation du personnel et des journalistes

Stupéfiant : vendredi soir, à 19h20 heure locale à Washington, la Maison Blanche a été la cible d’un événement des plus inhabituels. En effet, un homme a réussi à s’y introduire et a même réussi à se rendre jusqu’au portail nord, avant que les gardes n’interviennent et ne l’empêchent d’aller plus loin. Après cette intrusion, le personnel travaillant au sein de la Maison Blanche ainsi que les journalistes y officiant ont été priés d’évacuer les lieux, afin de sécuriser la zone comme il se doit.

Une bonne heure après, chacun a pu regagner les lieux en toute sécurité, mais pas sans une certaine surprise, ce type d’intrusion étant très rare au sein d’une enceinte aussi protégée et sécurisée que la Maison Blanche.

Aucune revendication particulière en revanche

La première question que l’on peut se poser en constatant d’un événement aussi étonnant, c’est de se demander si l’homme avait des revendications particulières. D’après les conclusions de l’équipe de sécurité, le Secret Service, l’intrus, nommé Omar Gonzalez, âgé au moment des faits de 42 ans, n’avait visiblement pas de but particulier au moment d’entrer dans la Maison Blanche.

Celui-ci n’avait pas d’arme sur lui, et a été rapidement arrêté. Il refusé de s’arrêter au moment où les agents le lui ont demandé, et fut stoppé dans sa course tout de suite après avoir passé le premier portail, ce qui n’a pas généré de problème particulier.

Quelques examens afin d’en savoir davantage

Cette conduite un peu étrange a malgré tout éveillé des questions de la part du Secret Service, ainsi le suspect a ensuite été conduit à l’hôpital George Washington après son interception, afin d’être examiné par des équipes médicales. Aucun affrontement n’a été à déplorer, une simple intrusion donc, reste à savoir maintenant ce qui a poussé Omar Gonzalez à souhaiter venir faire cette visite surprise à la famille qui présidentielle.

Celle-ci n’était d’ailleurs pas dans les lieux au moment où l’homme est entré dans la Maison Blanche, ayant embarqué à bord de l’hélicoptère Marine One afin d’aller à Camp David. Obama ainsi que sa famille avaient prévu d’y passer le weekend.

Partager >>