Les tests de dépistage du cancer du sein doublent grâce à Angelina Jolie

Les tests génétiques permettant le dépistage du gène BRCA1 responsable de la majeure partie des cancers du sein ont doublés depuis l’annonce de la double mastectomie réalisée par Angelina Jolie. Retour sur ce phénomène de société.

Angelina Jolie annonce en mai dernier sa double mastectomie

C’est en mai que l’actrice réputée dans le monde entier avait annoncé son choix d’opter pour une double mastectomie. Porteuse du gène BRCA 1 qui augment fortement les risques de développement de cancers (il y a 4 chances de 5 de souffrir d’un cancer si l’on est porteur du gène), Angelina Jolie a préféré prendre les devants et faire baisser le risque en réalisant une double mastectomie (ablation des deux glandes mammaires).

Cancer du sein : une prévention plus efficace grâce à l’actrice

Les centres anglais de détection génétique comme le “Genesis” ont donc vu les demandes de dépistages être multipliées par deux au cours des mois suivants. Cette augmentation de tests se confirme tout au long de l’année.

Angelina Jolie fait doubler les tests du cancer du sein

D’après les chercheurs, plusieurs raisons expliquent ce réveil de conscience chez les femmes :

  • Angelina Jolie (qui vient de se marier dans une robe étonnante) est le symbole d’une femme forte contrôlant sa vie avec brio. Le fait qu’une telle personnalité annonce publiquement sa décision aurait donné du courage aux femmes.
  • La médiatisation autour du dépistage du gène BRCA1 s’est également améliorée avec cet événement. Beaucoup de femmes n’avaient alors jamais entendu parler de ce test avant l’annonce de l’actrice.
  • La double mastectomie était vue comme une modification du corps qui faisait perdre la féminité. En voyant Angelina Jolie continuer à assumer son rôle de mère et d’actrice tout en restant une femme désirable, les craintes liées à cette ablation préventive de la poitrine ont disparues.
  • L’actrice Angelina Jolie révélait la mort de sa mère à l’âge de 56 ans à cause d’un cancer du sein. Les femmes du monde entier ont donc pris conscience de l’importance des prédispositions familiales et toutes celles dont les antécédents peuvent montrer des signes de cancers sont plus disposées à aller faire le test de dépistage.
Partager >>