Les édulcorants artificiels provoqueraient le diabète selon une étude scientifique anglaise

Une étude menée par des chercheurs vient de publier ses conclusions sur la revue scientifique anglaise Nature : la prise régulière d’édulcorants artificiels (censés remplacer le sucre et limiter les risques d’obésité et de diabète) serait en fait responsable du déclenchement de nombreux cas de diabète.

Les édulcorants artificiels sont partout dans l’alimentation

Cela fait des années que ces substances permettant de recréer le goût sucré sans apporter de calories sont utilisées dans l’industrie alimentaire. Les édulcorants artificiels ont été intégrés à de nombreux produits quotidien pour prévenir les risques d’obésité et de diabète.

On peut donc les retrouver dans tous les produits portant la mention “light” (sodas, yaourts, bonbons, …) mais aussi dans les céréales et de nombreux desserts.

Attention danger ! Les édulcorants artificiels un effet inverse !

D’après les résultats de cette étude menée d’abord en laboratoire sur des souris puis sur un groupe de 7 humains volontaires, la prise régulière d’édulcorants artificiels augmentent les risques de diabète en plongeant le corps et la flore intestinale dans un état d’intolérance au glucose.

Les groupes tests de souris (puis d’humains) ont donc ingérés pendant 7 jours les doses journalières admissibles fixées par l’agence de la santé américaine. Les cobayes n’ont donc pas été exposés à de grosses doses d’édulcorants mais bien celles qui sont décrites comme étant “acceptables” par les organisations de protection de la santé.

Édulcorants artificiels : finalement nocifs pour la santé, ils augmentent le diabète

Au bout de 7 jours, tous les sujets ayant été exposés aux différentes sortes d’édulcorants artificiels (saccharine, aspartame et sucralose) ont développé une “intolérance au glucose”. Ce phénomène survient lorsque le corps gère moins bien les arrivées de sucre et doit lutter pour contrôler les taux de sucre dans le sang.

L’intolérance au glucose est la première étape dans la déclaration du diabète, elle fait partie de ce que les chercheurs appellent “les états pré-diabétiques”. Lors du test sur les humains, la théorie a été vérifiée puisque 4 des 7 sujets ont développés cette intolérance au glucose au bout de 7 jours d’exposition aux différents édulcorant artificiels.

Partager >>