Inondations dans l’Hérault : 5 morts confirmés, 2 personnes toujours portées disparues

C’est dans la nuit de mercredi à jeudi 18 septembre que le drame s’est produit. Le département de l’Hérault était placé en Alerte Orange par Météo France à cause de fortes pluies et de gros orages. La rupture d’un barrage naturel a entrainé la formation de vagues de plus de deux mètres qui ont dévasté un camping à Lamoulou Les Bains.

Hérault : 5 morts et 2 portés disparus, un lourd bilan pour les inondations

C’est donc vers 2 heures du matin que le barrage naturel (créé par une accumulation de troncs d’arbres) a lâché provoquant un torrent qui a tout emporté sur son passage. Le camping de Lamalou Les Bains accueillait une centaine de touristes qui avaient installé leurs tentes et leurs camping-cars. Il ne reste quasiment plus rien du site ravagé par les vagues de plus de deux mètres de haut. C’est le maire de Lamalou Les Bains qui a confirmé que la crue du Bitoulet (qui est habituellement un petit ruisseau se jetant dans l’Orb) est la cause de cet accident meurtrier.

Juste après la montée des eaux, les secours ont retrouvé trois corps inanimés et deux personnes étaient portées disparues (une maman de 34 ans et sa petite fille). Dans la matinée de ce jeudi 18 septembre, deux autres corps sans vie ont été repêchés mais les secours ne précisent pas s’il s’agit des deux personnes disparues.

Le bilan de cette catastrophe naturelle est donc de 5 morts et deux personnes portées disparues à confirmer.

Hérault : des inondations violentes font 5 morts et 2 personnes portées disparues

Hérault : un département touché de plein fouet par ses intempéries

Mais le camping de Lamalou Les Bains n’a pas été le seul site touché par cette catastrophe naturelle. Au total, les sapeurs pompiers ont dû réaliser plus de 200 interventions durant la nuit de mercredi à jeudi 18 septembre. Plusieurs personnes prises au piège dans leur voiture ont dû être secourues et hébergées d’urgence. Et un homme de 70 ans est également porté disparu sur la commune de Saint Laurent le Minier dans le Gard.

Au total, c’est 6 500 foyers qui ont été privés d’électricité selon la préfecture du Gard.

Partager >>