Les Etats-Unis assignent 3000 militaires pour lutter contre Ebola

L’épidémie du virus Ebola est la plus importante de l’histoire. Déjà plus de 2 400 morts décomptés et plus de 6000 personnes atteintes par le virus principalement en Guinée, Sierra Léone et au Libéria. Les Etats Unis viennent d’annoncer l’envoi de 3000 militaires du place.

3000 militaires américains envoyés pour construire et former

L’objectif annoncé de l’envoi de ses 3000 militaires est de réussit à construire des centres de traitement Ebola dans les zones les plus touchées. Les efforts se concentreront donc sur le pays du Libéria dont le nombre de malads détectés se multiplie rapidement de jour en jour. C’est aussi car le pays est une des plaques tournantes des mouvements de population en Afrique. Le risque de diffusion de l’épidémie est donc pris très au sérieux au Libéria.

Après la construction de ces nouveaux centres de traitements, les militaires spécialisés devraient aussi s’attaquer à la formation de personnels de santé qui devront ensuite gérer en autonomie ces centres. L’objectif annoncé par les Etats Unis est très ambitieux puisque c’est plus de 500 personnes qui devraient ressortir formées des centres toutes les semaines et ceux pendant un laps de temps de six mois.

Etats Unis : 3000 militaires envoyés pour endiguer l’épidémie Ebola

Ebola : une aide internationale financière se met en place en parallèle

En parallèle de ce déploiement militaire, c’est aussi plus de 100 millions de dollars que le gouvernement américain a envoyé en Afrique pour lutter contre la propagation du virus. Le président Barack Obama vient de faire une nouvelle demande au Congrès américain pour débloquer quelque 88 millions de dollars de plus.

Quant à l’Europe, pour le moment, l’Union en accord avec tous les pays a débloqué le 5 septembre plus de 140 millions d’euros pour aider à la formation et à l’équipement des institutions de traitement de la maladie.

Les prévisions s’aggravent et c’est désormais 12 mois qui sont annoncés pour réussir à endiguer totalement cette épidémie. Il est donc urgent que la communauté internationale continue à se mobiliser pour aider le continent africain à faire face à Ebola.

Partager >>