Une médaille de bronze de justesse

Jusqu’au dernier moment, le suspense a été entier. Après une victoire historique contre l’Espagne en quarts de finale, puis une défaite contre la Serbie plus que décevante en demi-finale, c’est donc la petite finale qui s’est jouée pour l’équipe de France de basket, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a fallu s’accrocher pour tenir le match en entier, tant celui-ci a été plein de rebondissements. Le score final le prouve d’ailleurs assez bien, 95 à 93 pour la France, ce qui est très juste, à l’image du dernier match perdu contre la Serbie… avec comme différence le fait que cette fois, ce sont les Français qui s’en sont sortis.

Une médaille pour rentrer dans la légende

À Madrid, on a donc beaucoup transpiré lors de cette petite finale contre la Lituanie. D’autant plus que l’on a beaucoup douté tout au long du match, notamment lors du début de troisième quart temps, durant lequel on a trouvé les Bleus un peu fatigués, ce qui ne laissait rien présager de vraiment bon.

Mais contre toute attente, après quelques minutes de relâchement, ceux-ci se sont accrochés et n’ont rien lâché jusqu’à la fin du match, ce qui leur a permis de mener à deux points d’avance contre la Lituanie, et donc de s’offrir une victoire pour une médaille de bronze bien méritée pour l’équipe. Il est vrai que ce titre est tout simplement historique pour cette discipline, et pour la France.

Un titre arraché durant les dernières minutes

C’est lors du dernier quart temps que l’on a sans doute le plus transpiré, notamment lors des 5 dernières minutes, qui furent insoutenables en matière de suspense, puisqu’il a fallu reprendre la main, face à la Lituanie, possible grâce à trois joueurs désormais légendaires, Diaw, Heurtel et bien sûr Batum, qui ont durant cette compétition montré des ressources totalement inespérées et extrêmement efficaces.

Cette troisième place est largement méritée, les Bleus ayant tout donné lors de cette compétition, et cela efface sans doute, au moins un peu, la déception de ne pas avoir pu jouer la finale contre les USA, place dérobée par la Serbie.

Partager >>