Les billets volés à la Banque de France enfin retrouvés

À la fin du mois d’août, deux employés de la Banque de France ont été mis à pied, dans une affaire encore jamais vue, qui pourrait faire penser au braquage parfait. En effet, ce sont 1,8 millions d’euros qui ont disparu, parmi des billets destinés à être détruits par la Banque de France, dans le Puy-de-Dôme à Vic-le-Comte. Lors de l’enquête, les policiers sont tombés sur une partie du magot, soit 500 000€ qui ont été enterrés dans le jardin de l’un d’eux. L’autre partie de la somme avait été cachée chez un proche de ceux-ci, mais celui-ci n’a pas été inquiété, visiblement totalement en dehors de l’affaire. Malheureusement, ce vol sans arme ni violence n’a pas été le crime idéal.

Des faits au départ assez vagues

Lorsque la Banque de France s’est exprimée initialement sur le sujet, celle-ci a indiqué avoir été victime d’une tentative de fraude, mais les détails de cette affaire n’avaient pas été dévoilés. Les billets concernés par ce vol étaient supposés partir à la broyeuse, pour être détruits, mais ont été intercepté par les deux employés qui les ont dérobés.

Et si cette affaire a été mise au grand jour, c’est parce qu’une salariée affectée pour l’été a fait part d’un petit incident à sa direction, éveillant ainsi les soupçons concernant une éventuelle fraude, à propos de ces billets usagés, lors de l’exercice de ses fonctions.

Informés par une salariée

Celle-ci a en effet découvert un carton rempli de sacs de billets, bien que destinés à la destruction, ceux-ci étaient encore valides. Cela a donc alerté l’employée, qui a averti sa hiérarchie et elle n’a pas fait chou blanc, puisque cela a permis à la Banque de France de retrouver les coupables et d’empêcher ce braquage d’être mené jusqu’au bout, au grand dam probablement des deux salariés écroués dans cette affaire.

Partager >>