Bourdin a-t-il finalement plus d’humour qu’on ne le pensait ?

Les affrontements entre Jean-Jacques Bourdin et Nicolas Canteloup sont-ils définitivement terminés ? En effet, l’affaire avait commencé il y a quelques jours, mercredi, après une intervention de l’imitateur, ayant imité pour amuser son auditoire Jean-Jacques Bourdin.

Mais la réaction de ce dernier n’a pas vraiment été très fair play, puisqu’il est allé jusqu’à proférer des menaces contre le comique. Cela a fait rapidement le tour des médias et de la toile, une réaction particulièrement excessive, dans une ère où l’on apprécie d’imiter les acteurs de notre vie politique et publique en général, par le biais des Guignols ainsi que de nos imitateurs favoris.

Un retournement de situation ?

On remarque donc un véritable retournement de situation. Après les histoires et les menaces, bien évidemment, Canteloup a décidé d’employer sa meilleure arme pour réagir : celle de l’humour. Il en a donc remis une couche sur Europe 1, n’hésitant pas à imiter une fois de plus Bourdin lors d’un sketch, afin de lui faire comprendre qu’il ne prenait pas vraiment ses menaces comme étant sérieuses ou effrayantes.

Et aussi étonnant que cela puisse paraître, après des tweets assassins lors de la première intervention de l’imitateur, Bourdin a visiblement retourné sa veste au moment de s’exprimer concernant le second sketch radiophonique, s’amusant même de ses propos.

Il a visiblement fini par en rire

Ainsi, le journaliste s’est donc visiblement amusé de cette nouvelle intervention, contre toute attente. Il a même déclaré sur Tweeter que « Ce matin, Canteloup (l’) a fait rire ! », ce qui paraissait totalement impossible au vu de l’ambiance qui régnait entre ces deux-là. Ainsi, on pourra conclure de cette friction visiblement terminée que l’humour peut facilement désarçonner même les conflits personnels les plus virulents.

On espère qu’il restera ainsi sur le ton de la rigolade pour les sketchs à venir, car connaissant le personnage, on sait que celui-ci ne s’arrêtera pas d’imiter Bourdin pour autant (ou si peu).

Partager >>