La guerre entre Fosun et Bonomi continue pour reprendre le Club Med

La bataille n’est pas encore terminée concernant le rachat du Club Méditerranée, entreprise qui a fait naître un peu partout dans le monde des hôtels clubs ayant diverti des vacanciers depuis plusieurs décennies.

Aujourd’hui c’est Fosun, le chinois, ainsi qu’Andrea Bonomi qui sont toujours en course et qui surenchérissent régulièrement dans le but de parvenir à leurs fins. Les rebondissements ont été nombreux depuis le début de cet affrontement financier pour le rachat de l’entreprise, et aujourd’hui l’action est estimée par le concurrent chinois à 22€, soit un euro de plus de l’italien. Qui va remporter cette course ? Pour le moment, impossible de le savoir.

Des offres et des rebondissements

Ce retour de Fosun est plutôt étonnant, puisque l’entreprise avait pris de recul quant au rachat du Club Med ces dernières semaines. En effet, la firme avait retiré son offre, et seule celle de Bonomi était encore d’actualité, et ce jusqu’au 19 septembre.

Ainsi, le concurrent est de nouveau concerné par cette vente, après ces rebondissements. Aujourd’hui, c’est 4,50€ de plus par action qui a été proposé par Fosun, par rapport aux offres initiales, proposées dans le courant du mois d’août.

On était alors à 17,50€ seulement, alors que Fosun et Ardian, son partenaire français, étaient encore concernés par les enchères. Aujourd’hui, le groupe est donc estimé en tout à 740 millions d’euros, soit 150 millions de plus qu’au départ.

Cette OPA n’a pas fini de nous surprendre

Il est important de rappeler que Fosun et Bonomi sont tous deux possesseurs de plus de 10% du Club Med chacun, un score qui est supérieur à Ardian, se situant aux alentours de 8,3%. Tout reste encore possible donc pour cette OPA, et chaque investisseur aura probablement quelque chose à apporter en plus à cette grande firme. Cependant, sa cotation à la Bourse de Paris n’est plus effective depuis aujourd’hui, après demande des autorités boursières.

Partager >>