Cinéma : Sortie du film Gemma Bovery avec Fabrice Luchini

La rentrée du cinéma accueille le dernier film d’Anne Fontaine reprend les thèmes classiques de la réalisatrice, elle enchaine avec la même actrice principale, Gemma Arterton et utilise le même romantisme et la douceur pour réaliser son film et faire passer son message. Fabrice Luchini apporte la touche de folie qu’on lui connait pour un résultat étonnant.

Gemma Bovery : le nouveau film de Fabrice Luchini

Fabrice Luchini est un acteur reconnu pour sa spontanéité, sa folie douce qui dynamise tous les scénarios et son amour pour l’interprétation qui apporte une touche de fragilité émouvante à ses personnages. Une nouvelle fois, en incarnant le rôle de Martin, il va illuminer le film “Gemma Bovery” d’une douceur hypnotisante. Tellement passionné par son personnage et celui de Gemma Bovery interprété par Gemma Arterton, il déclare même qu’elle incarne la libido même !

Un long métrage tout en subtilité pour parler d’une attraction folle, d’un amour (non pas romantique mais plutôt admiratif et obsessif) naissant et de la volonté d’infléchir le destin pour rassembler les personnes.

Cinéma : Gemma Bovery avec Fabrice Luchini sort le 10 septembre

Gemma Bovery : le film qui veut faire revivre les classiques !

L’histoire n’est pas des plus simple mais elle révèle la beauté et la profondeur de l’âme de ses personnages. Martin est un ancien parisien qui a décidé de tout quitter pour installer sa boulangerie dans un petit village de Normandie. Alors qu’il pétrit la pâte avec amour, son imagination se laisse porter par les romans qu’il dévore et notamment par passion dévorante pour l’auteur Flaubert.

Et, comme si l’appel du coeur avait été entendu par le destin complice, un couple d’Anglais (Mr. et Mme Bovary) débarque dans son village normand. Portant leur même nom que ses héros favoris, ce couple atypique en a également les allures. Martin va donc essayer d’approcher Gemma Bovary et tenter de déceler la part de destinée dans sa vie. Mais la belle jeune femme est plus libre que l’air et ne compte pas du tout suivre les pas de son ancêtre littéraire décrite par Flaubert dans son ouvrage phare “Madame Bovary”.

Une petite madeleine de Proust à savourer dans les salles de cinéma dès le mercredi 10 septembre !

Partager >>