Santé : Sanofi commercialisera le premier vaccin contre la dengue en 2015

C’est une excellente nouvelle ! Dans le contexte actuel où Ebola est en train de faire trembler toute la planète, la dengue une maladie tropicale mortelle aura désormais son vaccin ! Sanofi vient de terminer les tests du vaccin qui s’est révélé très efficace !

Sanofi : un vaccin contre la dengue d’ici 2015

La dengue est la seconde maladie tropicale la plus répandue sur terre (la première étant le paludisme), souvent soignée elle peut tout de même être mortelle pour certains publics. Cela fait 20 ans que le laboratoire dédié aux vaccins de l’entreprise Sanofi travaille sur ce projet.

Les essais réalisés en Amérique du Sud se sont montrés très positifs atteignant des résultats de près de 60,8 % d’efficacité globale !

Conduit sur près de 20 000 enfants répartis sur 5 pays de l’Amérique Latine, le vaccin a permis de réduire de plus de 80 % les risques d’hospitalisation à la suite d’une dengue hémorragique. Un franc succès confirmé par la phase 3 des essais cliniques réalisée cette fois en Asie et qui annonce des résultats tout aussi prometteurs !

Santé : Sanofi annonce la commercialisation du premier vaccin contre la dengue

Vaccin contre la dengue : priorité aux populations locales

Le message de Sanofi est clair quant à la diffusion prioritaire de son vaccin contre la dengue non pas aux touristes partant en vacances sous les tropiques mais bien aux populations locales bien plus exposées au risque de contamination.

Le problème c’est que d’après les chercheurs de Sanofi, il faudra compter au minimum 3 injections différentes pour garantir l’efficacité du vaccin contre la dengue.

Même si le prix de l’injection n’a pas encore été dévoilé par le laboratoire, il faut rappeler que Sanofi a investi plus de 1,3 milliard d’euros dans la recherche de ce vaccin. Les experts annoncent et attendent des retours sur investissement de près d’1 milliard d’euros par an ! Il semble pourtant compliqué de demander aux populations locales les plus exposées et souvent les plus pauvres de pouvoir payer des doses de vaccins très chers. Ce sera donc aux pays et aux ONG de prendre le relai de l’achat et de la distribution de ces vaccins à leurs populations.

Partager >>