L’OMS est formelle : la cigarette électronique pose de graves menaces pour la santé

L’Organisation Mondiale de la Santé vient de publier son avis tranché sur la cigarette électronique ! Elle serait potentiellement très dangereuse pour les adolescents et les foetus. La recommandation de l’OMS est donc d’interdire la cigarette électronique aux mineurs et son utilisation dans les lieux publics au même titre que la cigarette traditionnelle.

L’OMS contredit les déclarations des fabricants de cigarette électronique

D’après les fabricants et commerçants de cigarettes électroniques, ces substituts au tabac ne seraient pas uniquement composés de “vapeurs d’eau” mais des produits chimiques qui ne sont pas ouvertement explicités dans la composition. Le problème c’est que ces substances ajoutés seraient très dangereuses pour les jeunes adolescents et les foetus et donc les femmes enceintes.

L’OMS affirme que la cigarette électronique peut engendrer de graves problèmes de santé

Contrairement aux déclarations des fabricants de cigarette électronique, l’OMS souhaite donc interdire la vente de e-cigarette aux adolescents et aux femmes enceintes. La seconde mesure restrictive par rapport à cette e-cigarette c’est la demande de l’OMS d’interdire totalement la consommation de cigarettes électroniques dans les lieux publics.

Selon l’OMS, la cigarette électronique agirait au niveau du cerveau

Alors qu’en 2013 un premier rapport de l’OMS décrivait la cigarette électronique comme potentiellement dangereuse dans la mesure où l’on ne connait pas exactement la composition des e-liquides (qui servent à imiter le goût du tabac et diffuser les doses de nicotine). Mais cette fois ci la cigarette électronique serait responsable de dangereuses lésions au niveau du cerveau. Les cibles les plus fragiles seraient donc les adolescents et les foetus. Les femmes enceintes ne devraient en aucun cas consommer ce type de substitut au tabac et les conséquences. Son plan pour lutter contre cette nouvelle forme sera dévoilé à la Conférence à Moscou lors du rendez vous de la mi octobre. Quant aux effets de l’e cigarette sur les maladies neurodégénératives comme Alzeihmer ou la depression, aucune étude formelle n’est encore établie.

En attendant d’avoir de véritables rapports concrets sur les substances présentes dans les cigarettes électroniques, il est déconseillé de les utiliser si vous faites parties des populations à risques (jeunes, personnes âgées, femmes enceintes).

Partager >>