Un avion chinois armé frôle 3 fois “par accident” un avion américain !

Ce n’est pas la première fois que des petits problèmes de trajectoire ont lieu entre les avions américains et chinois, mais cette fois, l’engin chinois s’est approché à moins de 10 mètres de l’avion des Etats Unis et il était armé !

L’avion chinois trop près de l’engin américain : la chine appelle ça un “accident”

D’après les autorités chinoises, ce petit incident serait donc le résultat d’une erreur d’étourderie du pilote de l’avion chinois. Pour eux, il n’y a aucune démonstration de force dans cet acte et tout cela relève donc d’un malheureux accident ! Le problème c’est que déjà en 2001, sur la même zone (au dessus de l’île de Hainan à l’est de la Chine), le même incident c’était produit. Sauf qu’il y a 13 ans, l’avion chinois avait percuté l’engin américain et le pilote chinois était décédé alors que l’équipage des Etats Unis avait pu se sauver en faisant un atterrissage d’urgence sur l’île. Les autorités chinoises avaient par la suite emprisonnés et questionnés les pilotes américains pour faire la lumière sur l’accident. Il semblerait que cette fois ce soit l’inverse et s’il n’y a heureusement pas de blessé à déplorer, cet accident pourrait bien relancer une crise diplomatique entre les deux pays.

Un avion chinois vole trop proche d’un avion américain

Pour les Etat Unis, l’avion chinois armé provoquait l’avion américain

De l’autre coté du Pacifique, c’est un tout autre discours qui est tenus par les autorités américaines. Elles décrivent les mouvements de l’avion chinois (qui a fait un tonneau à moins de 10 mètres au dessus de l’avion américain puis est revenu vers lui sur le coté en perpendiculaire), comme une provocation ou une démonstration de force pour que le pilote puisse bien voir les armes de l’avion chinois. En attendant de voir les conséquences de cet accident sur la vie politique des deux pays, il faut s’estimer heureux qu’aucun des deux pilotes n’ait été blessé.

Aucun des deux camps ne s’est pour l’instant exprimé officiellement et personne n’a pris de décision radicale pour le moment, mais dans le contexte international compliqué, les Etats Unis ne devraient pas apprécier ce comportement dangereux vis à vis de leurs militaires.

Partager >>