Ukraine : les camions russes d’aides humanitaires viennent de repasser la frontière

Ce matin, le convoi de plus de 227 camions russes chargés en produits humanitaires vient de repasser la frontière ukrainienne pour rentrer chez eux. Dénoncé comme une invasion de leur pays, le convoi n’est pas vu d’un bon oeil ni par l’Ukraine ni par la communauté internationale

Ukraine : les 227 camions russes viennent de rentrer en Russie

Alors que la Russie n’a pas demandé l’avis de l’Ukraine pour envoyer plus de 227 camions traverser le pays et n’a pas obtenu l’aval de l’ONU ni de l’Union Européenne, (qui est en train de subir un embargo de la part de la Russie sur tous ces produits), on apprend aujourd’hui que les camions viennent de remplir leurs missions et sont repartis ce matin. Ce ravitaillement est censé transporter des vivres, des produits de premiers secours et des groupes électrogènes pour venir en aide aux séparatistes ukrainiens qui luttent pour rattacher le pays à la Russie. C’est donc plus de 1 800 tonnes de vivres qui viennent d’être acheminée avec succès sur les terres ukrainiennes.

Ukraine : seul quelques camions ont pu être fouillés

Le problème majeur dans cette histoire c’est que la Russie ne souhaitait pas que les autorités ukrainiennes ait accès au contenu des camions. Ils pouvaient donc transporter autre chose que des aides humanitaires comme des armes à feu par exemple. La Russie a laissé quelques journalistes filmer l’intérieur d’une petite trentaine de camions. Ceux qui ont été fouillés semblaient ne transporter que des vivres autorisées mais sur les 277 camions envoyés seuls 32 ont été ouverts à la frontière.

Ukraine : les camions russes rempli de produits humanitaires sont rentrés en russie

Conflit Ukraine Russie : une escalade de la violence ?

Cette action perçue comme une provocation gratuite de la part de Vladimir Poutine pour marquer son autorité et son dénis des règles internationales pourrait bien déclencher de grosses vagues de protestations en Ukraine et aggravé le conflit déjà compliqué. Angela Merkel se rendra à Kiev pour tenter de négocier une trêve entre les deux pays la semaine prochaine. Espérons que cette tentative pour apaiser la situation entre la Russie et l’Ukraine ne sera pas vouée à l’échec à cause de cette intrusion russes avec les camions de ravitaillement.

Partager >>