Ebola : les deux premiers malades totalement soignés aux Etat Unis

Les deux médecins américains qui ont été rapatriés aux Etats Unis après avoir contracté le virus Ebola lors de leur mission en Afrique au Liberia viennent de sortir de l’hôpital. D’après les médecins, ils sont entièrement guéris et peuvent rentrer chez eux sans aucun risque de contaminer leurs proches.

Ebola : un traitement efficace, l’espoir pour lutter contre l’épidémie

C’est donc les deux personnels soignant, le Docteur Kent Brantly et son assistante Nancy Writebol âgés respectivement de 33 ans et 60 ans qui viennent de sortir de l’hôpital. Complètement soignés, ils ne subissent plus aucun des symptômes du virus Ebola qui se traduit par de fortes fièvres hémorragiques. Ils ne sont plus contagieux non plus et sont donc sans danger pour leurs proches. Après plusieurs semaines d’isolement et de quarantaine le temps de tester les traitements expérimentaux, ils peuvent enfin sortir sans aucun risque pour eux ou leur environnement.

Ebola : le traitement expérimental semble fonctionner

C’est une première lueur d’espoir pour tous les pays d’Afrique qui ne peuvent contrôler l’évolution rapide de cette épidémie mortelle. Ebola pourrait donc se guérir ! Mais avant de pouvoir crier victoire et diffuser le remède, il faut continuer à faire des tests car les injections données au Docteur Kent Brantly et Nancy Writebol restent expérimental et que les sérums administrés n’ont pas encore été testés à grande échelle. C’est cependant une belle avancée sur la voie d’une solution durable pour lutter contre Ebola.

Ebola : les deux médecins totalement soignés en Amérique

Ebola : le virus continue à progresser en Afrique Occidentale

En parallèle des avancées réalisées par les chercheurs américains, le virus Ebola continu de franchir les frontières et de se diffuser en Afrique Occidentale à grande vitesse. Récemment c’est le Sénégal (pays voisin de la Guinée d’où l’épidémie est partie) qui vient de fermer ses frontières terrestres. L’objectif est donc de limiter les transferts de population qui pourraient être porteuses du virus et contribuer à étendre l’épidémie actuelle. Face à ces mesures drastiques, d’autres pays aux alentours des foyers du virus Ebola pourraient adopter les mêmes dispositions.

En attendant la diffusion du virus qui est toujours en phase de test clinique, il est très important pour les malades et les populations exposées de savoir que pur la première fois, le virus Ebola a été soigné.

Partager >>