La clarithromycine : un antibiotique responsable d’arrêt cardiaque

Encore un scandale révélé suite à une étude scientifique dans le domaine de la santé ! La clarithromycine, une molécule qui se trouve dans certains antibiotiques utilisés pour traiter les angines, les infections respiratoires ou cutanées serait responsable d’une hausse significative du risque de malaise cardiaque.

La clarithromycine : un véritable danger pour la santé ?

Cette information est à prendre avec précaution ! Même l’équipe de chercheurs danois qui viennent de publier les résultats de leur étude tiennent à préciser qu’il ne faut pas changer les prescriptions des médecins tant que les conclusions ne peuvent pas être vérifiées une seconde fois.

Cependant, il est nécessaire de rester vigilant car d’après les premiers résultats de cette étude, le risque d’augmentation de malaises et arrêts cardiaque est tout de même fortement corrélé à la prise de clarithromycine.

La clarithromycine : médicament dangereux pour la santé

Dans quels médicaments se retrouvent la clarithromycine ?

Actuellement, la clarithromycine se retrouve dans différents médicaments et antibiotiques commercialisés sous le nom de Biaxin ou Zeclar par le laboratoire américain Abbott ! On le retrouve aussi dans les traitements luttant contre l’Helicobacter pylori qui attaque le système digestif et créé des ulcères gastriques.

La clarithromycine : une étude intéressante sur les dangers de cet antibiotique

L’étude a donc été réalisé sur 5 millions de traitements antibiotiques administrés à différents patient entre 1997 et 2011 tous danois et âgé entre 40 et 74 ans. Sur la totalité des traitements antibiotiques, seuls 160 000 patients ont été soigné avec de la clarithromycine. L’étude a donc cherché à trouver le rapport entre les 285 décès survenus pendant les traitements suite à un problème cardiaque. Les chercheurs danois ont réussi a observé que 76% des cas de décès pourraient être liés à la prise de clarithromycine sachant que ces problèmes sont survenus principalement avec le traitement possédant cette molécule dans cet antibiotique.

Un taux de décès plutôt faible au final, mais la réelle bonne nouvelle  apportée par les conclusions de cette étude scientique c’est que tous les risques de maladies cardiaques disparaissent totalement dès l’arrêt du traitement médical.

Partager >>