Ebola : un vaccin pour 2015 ?

Plus de 1000 personnes décédées à cause du virus Ebola et de nouveaux cas ont été détectés et confirmés à Lagos la capitale du Nigéria (pays le plus peuplé d’Afrique), … Pour répondre à cette crise épidémique incontrôlable, l’OMS (l’Organisation Mondiale de la Santé) vient de décréter l’état d’urgence de santé publique de portée mondiale.

En réaction à cette prise de conscience du danger que représente la prolifération de ce virus, les laboratoires pharmaceutiques redoublent leurs efforts et certains évoquent même la possibilité de pouvoir diffuser vaccin dès 2015.

Le vaccin contre Ebola semble être en bonne voie de réalisation

D’après le directeur du département vaccination de l’OMS (Jean Marie Okwo Bélé), le vaccin pourrait bien commencer à être testé cliniquement le mois prochain pour une diffusion à l’échelle mondiale en 2015.

Le vaccin provient du laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline et aurait déjà été testé sur certains animaux avec des résultats excellents. D’après le Jean Marie Okwo Bélé, les phases de test d’essais cliniques pourraient commencer dès septembre aux Etats Unis et dans les pays africains les plus tous touchés.

Grâce à l’urgence de la situation, des mesures exceptionnelles pourraient être prises pour accélérer le processus et garantir la diffusion du vaccin pour 2015.

Ebola : l’espoirt d’un vaccin en 2015

Un vaccin étonnement rapide à réaliser alors qu’aucun traitement n’existe depuis 40 ans

Ce qui est étonnant c’est que le virus Ebola est bien connu des autorités publiques depuis au moins une quarantaine d’années.

Et pour l’instant aucun vaccin ou traitement n’a été testé… Est ce parce qu’aucune menace se rapprochait de l’Europe que les laboratoires ne s’étaient pas penchés sur la question ?

En tout cas, les avis semblent différents selon les pays et si l’OMS est sûre de pouvoir commercialiser un vaccin d’ici 2015, certains spécialistes français et européens semblent en douter fortement en expliquant que la légalité des tests cliniques doit être respectée et que cela prend plus de temps que quelques mois à se mettre en place.

Ainsi pour des raisons techniques, éthiques et réglementaire, la sortie du vaccin contre Ebola reste encore en suspend.

Partager >>