Une carence en vitamine D pourrait favoriser le déclenchement d’Alzheimer

Les chercheurs de la revue scientifique américaine Neurology viennent de démontrer de manière certaine un lien entre les carences en vitamines D et le risque de démence ou même d’Alzheimer ! Cette étude aux résultats étonnants permettra peut être de mieux prévenir les risques de maladies et de réduire le nombre de malade souffrant de démence ou d’Alzheimer.

Retour en détail sur l’étude, ses résultats et ses conclusions.

Une étude réalisée sur 6 ans pour prouver le lien entre carence de vitamine D et Alzheimer

Cette étude scientifique très sérieuse a été menée pendant 6 ans auprès de 1659 personnes âgées résidant aux Etats Unis.

Les résultats trouvés ont totalement surpris les chercheurs qui ne s’attendaient pas à trouver un lien aussi fort entre la carence en vitamine D et les risques de démence.

Sur les 1659 personnes suivies, 171 ont été atteintes de démence et 102 de la maladie d’Alzheimer.

Plus important encore, les résultats de cette étude scientifique montrent qu’un manque de vitamine D entraine un risque plus élevé de 53 % d’être atteint par la démence, en cas de carence aggravée, le risque atteint 125 % !

Pour le lien avec la maladie d’Alzheimer, les résultats sont tout aussi probants : 69 % de risque en plus si le sujet manque de vitamine D et près de 122 % en cas de carence importante !

Comment éviter les carences en vitamine D et réduire les risques d’Alzheimer ?

La vitamine D est principalement apporté par les expositions au soleil. Le corps stocke ensuite cet apport de vitamine D dans les graisses, il suffirait d’une exposition de 15 minutes par jour au soleil pour combler les apports journaliers en vitamine D.

Alzheimer serait favorisé par une carence en vitamine D

Pour tous ceux qui n’ont pas la chance de connaître de nombreuses journées ensoleillées, sachez que la vitamine D se retrouve également en quantité importante dans les poissons gras (comme le saumon), les sardines à l’huile et tous les poissons conservé dans l’huile.

Il est bon de savoir que le jaune d’oeuf est également très riche en vitamine D.

Avec plus de 44 millions de cas d’Alzheimer dans le monde, les résultats de cette étude pourraient bien être le premier pas vers un traitement préventif efficace contre cette maladie dégénérative.

Partager >>