Lutter contre la prolifération des moustiques et la dengue… grâce aux moustiques !

C’est le pari osé que vient pourtant de relever la première usine à Moustiques installée au Brésil ! Une idée qui peut paraître étonnante au premier abord mais qui est pourtant extrêmement efficace. Retour et explication sur cette technique de lutte contre la prolifération des moustiques et des maladies qu’ils transmettent comme la dengue !

Comment fonctionne cette usine à moustique ?

Le principe est plutôt simple, c’est la compagnie anglaise Oxitec qui en a eu l’idée. Le but est de créer et d’élever des moustiques génétiquement modifiés. Le secret c’est qu’ils peuvent se reproduire mais leur descendance n’atteint pas l’âge adulte !
Ainsi lâché dans la nature, ils vont donc attirer les femelles et se reproduire. Sachant que leurs petits mourront avant de pouvoir se reproduire eux même, la quantité de moustique se réduit rapidement.

lutter contre moustique dengue maladie

Des tests en condition réelle concluants et une usine en fonction

Depuis 2011, les tests ont été mené notamment dans la région de Juazeiro et les résultats sont impressionnants : une réduction de plus de 80% de la population de moustiques !

La première usine est donc installée au Brésil qui est le pays qui souffre le plus de la dengue avec plus de 7 millions de cas recensés depuis 2000 ayant entrainé la mort de 500 personnes. L’usine mise en place dans la région de Campina en banlieue de Sao Paulo pourra bientôt produire plus de 10 millions de moustiques transgénique par mois.

Le seul problème : le coût d’une telle solution

Le problème majeur avec cette technique de lutte contre la prolifératio de la dengue, c’est son coût. Alors qu’Oxitec attend toujours l’autorisation de l’Agence de Veille Sanitaire pour pouvoir commencer à vendre ses moustiques dans le monde entier, il reste à régler la question du financement.

En effet, pour une ville de 50 000 habitants, il faudrait compter presque 1 million d’euros la première année puis 300 000 euros chaque année pour entretenir la population. Sachant que la dengue et la prolifération de moustiques touchent surtout des pays du Tiers Monde, il est difficile d’envisager de commercialiser rapidement cette technique dans les zones à risques concernées !

Partager >>