Un nouveau trou dans le sol en Sibérie

Il y a quelques jours, un trou béant de 30 mètres de diamètre avait été découvert en Sibérie, ressemblant à un impact de météorite. Les recherches ont alors commencé pour comprendre ce qui avait pu générer une telle faille en plein sol. Ce trou avait été observé au départ par un hélicoptère en vol, dont le pilote a été surpris par l’immensité de sa profondeur (70 m environ) et de son diamètre. Cependant, après quelques recherches, c’est un nouveau trou qui a été trouvé à environ 50 km du premier, sur le sol de Sibérie. On commence à comprendre ce qu’il se passe et cela n’a rien de très engageant.

Quel est le problème de fond ?

Ces trous béants dans le sol préalablement inexpliqués seraient ainsi dus au réchauffement climatique. Celui-ci a causé depuis quelques années en Sibérie une fonte de la glace directement sous le sol. Et les déséquilibres ne se sont pas faits attendre, générant des phénomènes physiques pouvant être à l’origine de ces ouvertures dans le sol.

Un nouveau trou dans le sol en Sibérie

Du gaz est alors relâché créant comme une véritable éruption un énorme cratère. Et la nature même de ces gaz a de quoi nous inquiéter, puisque c’est un vrai cercle vicieux que ces derniers risquent d’entraîner en matière de réchauffement climatique.

Des gaz à effet de serre relâchés

Ce sont des gaz à effet de serre qui malheureusement sont libérés dans l’atmosphère lors de ces phénomènes, causant ces trous en Sibérie. Il s’agit exactement du méthane, dont le potentiel de réchauffement climatique est 21 fois supérieur au CO2 que l’on a déjà tendance à craindre et dont on cherche à maîtriser la production. Mais plus il y a de méthane dans l’atmosphère, plus le réchauffement est effectif, et plus il risque d’y avoir du méthane à nouveau en libération par le biais de ce phénomène. Ces découvertes sont donc assez peu réconfortantes concernant le réchauffement de notre climat.

Partager >>