Boeing de la Malaysia Airlines : les raisons seraient politiques

Voilà une dizaine de jours que le vol MH17 de la Malaysia Airlines a mystérieusement disparu des écrans de contrôle pour s’écraser en Ukraine à l’est du pays. L’enquête de l’ONU a déjà pris une certaine avancée depuis son départ. Il se pourrait que les raisons de ce crash soient tout à fait politiques, entrant dans le cadre d’un véritable crime de guerre, selon les dires de la commissaire de l’ONU. Cette hypothèse a été évoquée à plusieurs reprises depuis le début des recherches concernant les causes de ce crash aérien. Le site va être fouillé une nouvelle fois aujourd’hui par des autorités australiennes et néerlandaises.

Des zones d’ombre concernant le crash

Ce sont 10 jours qui se sont écoulés depuis le crash aérien, et au sein du site où l’avion s’est écrasé, des débris en tous genres demeurent encore. Le Boeing de la Malaysia Airlines a été abattu par un missile, cela ne fait plus le moindre doute, alors qu’il se trouvait à 10 km d’altitude, entre Amsterdam et la capitale malaisienne.

Boeing de la Malaysia Airlines : les raisons seraient politiques

Ce sont 298 personnes qui ont été tuées suite à cet accident. Et peu après les événements, ce sont les russes qui ont été incriminés, bien que ceux-ci revendiquent la présomption d’innocence tant que l’affaire n’aura pas été jugée en bonne et due forme.

Des recherches en pointillés

Au vu des affrontements qui ont lieu sur le lieu du crash, les interventions policières ne peuvent pas s’effectuer en continu, et dimanche dernier les autorités n’ont pas pu accéder à l’endroit. Cependant, tout porte à croire qu’il s’agit ainsi d’un crime de guerre, dû au combat qui oppose aujourd’hui pro-russes et pro-ukrainien, sur cette partie du globe. Les recherches vont se poursuivre dans les jours à venir, et d’ici une semaine environ, les conclusion seront sans doute un peu plus claires quant au sort de ce vol, le second de la Malaysia Airlines a s’être écrasé en moins d’une année.

Partager >>