La Libye sous haute tension

Les affrontements libyens continuent quelles que soient les circonstances. Aujourd’hui ce sont des dizaines d’organisations indépendantes sous la forme de milices qui font régner la terreur sur le territoire, depuis la chute de Kadhafi il y a trois ans. Les ressortissants français ont été priés de quitter la Libye et nos autorités se sont exécutées bien entendu.

La Libye sous haute tension

Ce lundi 28 juillet, la menace était plus forte que jamais sur Tripoli, puisque des incendies se propagent autour d’une gigantesque réserve de pétrole, ce qui pourrait causer une explosion exponentielle, ainsi que des dégâts humains et matériels énormes.

Les rebelles sévissent sur la ville

C’est à la course de la prise de la capitale que participent les combattants concernés, divisés en groupes de plusieurs natures. Mais le pétrole ne laisse pas non plus indifférent, et le contrôle des gisements fait aussi partie des raisons pour lesquelles le pays est en ce moment à feu et à sang. La Libye connaît donc des événements sans précédent, et ceux-ci ne connaissent pas la moindre trêve en dépit de la fête de l’Aïd, marquant la fin du jeûne du ramadan. Celle-ci n’a aucune forme d’influence sur les affrontements qui ont lieu ici, trois années après la chute du pouvoir de Kadhafi.

Une situation gravissime

Ce sont environ 100 morts et 400 blessés qui sont à déplorer depuis le 13 juillet, date qui marque le début de ces affrontements, directement à Tripoli. Les habitants ont été priés de quitter les lieux autour de cette citerne de pétrole qui a brûlé longuement, mettant en danger un grand nombre de résidents. Les occidentaux sont de plus en plus nombreux à quitter les lieux et à se réfugier dans leurs pays d’origine respectifs. C’est visiblement une situation hors de contrôle à laquelle on assiste ici en Libye, qui pourrait donner lieu à des conséquences pouvant marquer l’humanité de façon durable.

Partager >>