Le projet “Baseline Study” de Google va-t-il trop loin ?

Google est sur tous les fronts, géant de l’internet, la compagnie a décidé depuis longtemps déjà d’investir dans la recherche scientifique. Son nouveau projet est en train de prendre forme : le Baseline Study !

Développé au sein du laboratoire Google X crée par la marque pour mener ses expériences scientifiques, cette recherche sur la génétique humaine est menée par le docteur Andrex Conrad.

Qu’est ce que le Baseline Study ?

L’objectif de ce projet scientifique novateur est de pouvoir détecter des maladies du corps humain avant même que la personne touchée ne ressente les premiers symptômes.

L’idée est de réussir à soigner les cancers ou les maladies dégénératives dès les premiers signes pour améliorer les résultats des traitements.

Comment Google va-t-il réussir à relever ce challenge ?

L’idée développée par les 100 experts recrutés par Google pour effectuer cette étude sur la génétique humaine est de constituer une base de données regroupant toutes les informations sur la génétique et l’évolution moléculaire du corps humain.

Pour réussir à collecter toutes ces informations, le laboratoire Google X vient de créer un fichier médical pour près de 175 volontaires regroupant des prélèvements de sang, d’urine ou encore de salive.

Le projet est encore en cours de développement et de nombreux autres volontaires doivent encore être étudiés pour pouvoir former une base de données suffisamment complète pour en tirer des enseignements pertinents.

Les chercheurs et le docteur Andrex Conrad pourront ainsi comprendre quels sont les gènes responsables du déclenchement des maladies : ces biomarqueurs qui prédisposent les être humains à certaines pathologies.

Dès que ces biomarqueurs responsables d’un risque seront détectés sur un humain, la médecine pourra alors lui attribuer le traitement nécessaire pour éviter le développement de la maladie et des symptômes.

La polémique autour du projet : Google va-t-il trop loin ?

Le problème posé concerne le respect de la vie privée ! Même si les données sont actuellement collectées de manière anonyme, qu’adviendra-t-il dans le futur ? Google pourrait alors transmettre notre composition génétique à différentes compagnies (assurance, employeurs, …) qui connaitront alors mieux que nous notre état de santé et orienteront leurs décisions en fonctions de nos biomarqueurs et de nos risques de maladies.

Partager >>